Nouveau barème, revenus fonciers, réductions fiscales… Certaines mesures pourraient bien vous permettre de réduire vos impôts cette année.

Que vous réserve 2022 en matière de fiscalité ? Un certain nombre de bouleversements est attendu. Si la taxe foncière devrait bondir, de bonnes nouvelles sont aussi à prévoir. Nous en avons listées 9 dans notre diaporama ci-dessous. Avant d’en prendre connaissance, savez-vous quand débutera la traditionnelle campagne de déclaration de revenus ? Détaillons les principales échéances à ne pas manquer, afin d’éviter toutes pénalités de retard.

Impôts 2022 : le calendrier de la déclaration de revenus

Malgré la mise en place du prélèvement à la source, la déclaration de revenus 2022 sur les revenus 2021 s’ouvrira le 7 avril prochain.

Selon le mode de déclaration choisi, en ligne ou en papier, et votre département de résidence, la date de fin diffère :

  • 19 mai : date limite du dépôt des déclarations de revenus en version papier
  • 25 mai : date limite d’enregistrement électronique des déclarations de revenus pour les départements 01 à 19.
  • 31 mai : date limite d’enregistrement électronique des déclarations de revenus pour les départements 20 à 54.
  • 7 juin : date limite d’enregistrement électronique des déclarations de revenus pour les départements 55 à 976.

Quant aux avis d’imposition 2022 sur les revenus de 2021, ils seront envoyés aux contribuables durant le mois de juillet.

Régularisation des impôts en 2022 : les dates à retenir

En résumé, voici donc les dates importantes à retenir concernant la régularisation de vos impôts en 2022 :

- A partir du 7 avril (et jusqu’au 7 juin en fonction des régions) : déclaration de vos revenu

- Entre le 22 juillet et le 5 août 2022 : remboursement au contribuable des trop-perçus, soit par virement, soit par chèque. En effet, le service de télé-correction de la déclaration de revenus en ligne sera accessible début août. Si vous bénéficiez d’un remboursement, les trop-perçus seront régularisés entre le 22 juillet et le 5 août.

- Le 26 septembre 2022 : prélèvement du reste à payer par le contribuable, si le montant dû est inférieur de 300 euros.

- Si le montant dû est supérieur à 300 euros, le paiement sera échelonné en quatre mensualités aux dates suivantes :

  • Le 26 septembre 2022
  • Le 24 octobre 2022
  • Le 24 novembre 2022
  • Le 26 décembre 2022

Quelles sont les mesures fiscales qui devraient vous réjouir cette année ? Découvrez-les ci-après.

Une baisse d’impôt pour les contribuables

1/12
Une baisse d’impôt pour les contribuables

En raison de l’inflation, le barème d’imposition en France est revalorisé en 2022. Chaque tranche progresse de 1,4%, entraînant une baisse de l’impôt à payer, à niveau de revenu équivalent. Les foyers fiscaux situés l’an dernier au bord des seuils peuvent ainsi, cette année, être rétrogradés d’une tranche.

Consultez le détail du barème de l’impôt dans notre précédent article.

Taxe d’habitation : allègement de 65% pour les derniers contribuables concernés

2/12
Taxe d’habitation : allègement de 65% pour les derniers contribuables concernés

Supprimée pour 80% des Français, la taxe d’habitation reste redevable, pour la dernière fois cette année, pour 20% des contribuables les plus aisés. Après un premier allègement à hauteur de 30% en 2021, ils jouiront en 2022 d’une exonération de 65% sur leur résidence principale.

Déduction mensuelle du crédit d’impôt pour l’emploi à domicile

3/12
Déduction mensuelle du crédit d’impôt pour l’emploi à domicile

Le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile, auparavant déduit lors de la déclaration de revenus, est désormais mensualisé. Cela devrait permettre aux particuliers de résoudre leurs problèmes de trésorerie.

Évolution de la prime MaPrimeRénov’

4/12
Évolution de la prime MaPrimeRénov’

Vous prévoyez de rénover votre logement ? Selon vos revenus, vous pouvez peut-être profiter du  dispositif MaPrimRénov’ qui prolongé en 2022, avec les mêmes montants qu'en 2021. Le gouvernement devrait apporter un milliard d'euros à ce mécanisme, contre 400 millions d'euros en 2017.

Revenus fonciers : plus de temps accordés aux propriétaires

5/12
Revenus fonciers : plus de temps accordés aux propriétaires

Vous mettez en location des biens meublés ? Bonne nouvelle, vous disposez désormais de davantage de temps pour déclarer vos revenus fonciers aux impôts. 

Pour choisir entre les deux régimes - Bénéfices industriels et commerciaux (BIC) au réel et le micro-BIC – vous avez jusqu'à la date limite de dépôt de la déclaration d'ensemble des revenus. Soit jusqu'au mois de mai ou de juin, en fonction de votre lieu de résidence, rapporte Le Figaro.

Pour rappel, lorsque les loyers issus d'une location meublée ne dépassent pas 72 600 €, vous êtes soumis au micro-BIC, qui offre un abattement de 50% sur les loyers perçus.

Cependant, dans le cas où vous estimez que vos charges dépassent le montant de l'exonération accordée, vous pouvez refuser le "micro" et opter pour l’imposition au "réel".

Si jusqu’ici, cette option devait être exercée avant le 1er février, selon le PLF 2022 vous pouvez à présent vous informer sur les résultats de l'exercice précédent avant de faire votre choix.

Les pourboires versés par carte bancaire désormais défiscalisés

6/12
Les pourboires versés par carte bancaire désormais défiscalisés

Pour amorcer un nouvel engouement envers les métiers de l’hôtellerie et la restauration et inciter les Français en manque de monnaie à renouer avec les pourboires, le gouvernement propose un nouveau coup de pouce fiscal : "Nous avons décidé que les pourboires payés par carte bleue seraient sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés", avait assuré le chef de l’État en septembre dernier. Seuls les salariés gagnant jusqu’à 1,6 Smic pourront néanmoins en profiter en 2022, prévient Le Progrès.

Dons : prolongation des majorations de réduction d’impôt

7/12
Dons : prolongation des majorations de réduction d’impôt

La générosité des Français reste récompensée cette année. Déjà majorée à 75%, en 2020 et 2021, la réduction d’impôt pour les dons aux organismes d‘aide aux plus démunis d’un montant inférieur ou égal à 1 000 euros conserve ce plafond en 2022. 750 euros maximum peuvent ainsi être déduits. 

Investissement dans les PME : reconduction de la réduction d’impôt à 25%

8/12
Investissement dans les PME : reconduction de la réduction d’impôt à 25%

Majorée en 2020, la réduction d’impôt pour l’investissement au capital des petites et moyennes entreprises (PME) est prolongée. Elle demeure ainsi à 25% au lieu de 18%.

Dettes fiscales : l’accès au mécanisme de la décharge en responsabilité solidaire facilité

9/12
Dettes fiscales : l’accès au mécanisme de la décharge en responsabilité solidaire facilité

Sous certaines conditions, les Français séparés n’auront plus à rembourser les dettes fiscales contractées par leur ex-conjoint (ou partenaire de pacs) durant leurs années de mariage.

La décharge ne peut être accordée que si :

- La rupture de la vie commune a été officiellement actée

- Les obligations fiscales du demandeur sont remplies depuis la fin de la période de l’imposition commune

- Une disproportion "entre le “montant de la dette fiscale et, à la date de la demande, la situation financière et patrimoniale, nette de charges, du demandeur" existe, précise le Code général des impôts.

La revalorisation du barème des frais kilométriques

10/12
La revalorisation du barème des frais kilométriques

Autre bonne surprise de l’année 2021 : le barème kilométrique a été revalorisé de 10%, fait savoir la Direction générale des finances publiques (DGFiP), dans sa brochure pratique de la déclaration 2022, indique MoneyVox. “Cette revalorisation exceptionnelle permet de tenir compte de la forte augmentation des prix supportée, en 2021, par les salariés qui utilisent leur véhicule pour exercer leur activité professionnelle”, a poursuivi l’organisme.

Nouvelles modalités en cas de premier abonnement à un titre de presse

11/12
Nouvelles modalités en cas de premier abonnement à un titre de presse

La souscription à un titre de presse, quand elle constitue une première, ouvre désormais droit à un crédit d’impôt, poursuit MoneyVox. Attention ! Ne sont pris en compte que les versements effectués à compter du 9 mai 2021 et seulement dans le cadre du premier abonnement. Il est possible d’être remboursé jusqu’à 30% des versements effectués.

Crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge électrique

12/12
Crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge électrique

La nouvelle fera plaisir à toutes et tous les propriétaires de voiture électrique : Il est désormais possible de réclamer un crédit d’impôt dédié à l’installation d’une borne de recharge électrique. “Le crédit d'impôt est égal à 75% du montant des dépenses de fourniture et de pose, sans pouvoir dépasser 300 euros par système de charge”, fait savoir la DGFiP.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.