Vous partez à la retraite cette année ? Vous allez alors probablement percevoir une indemnité de départ qui pourrait faire bondir votre note fiscale. Voici 3 solutions pour l'adoucir.
Impôts : 3 astuces pour lisser votre indemnité de départ à la retraiteIllustrationhttps://www.ultimedia.com/default/index/videogeneric/id/q0v5lvu/showtitle/1/viewnc/1/mdtk/01210421/zone/1Istock

Une fois acté, la date de départ à la retraite est irréversible. Ainsi, si vous envisagez de liquider vos droits cette année, réfléchissez en amont aux impacts que cette décision peut engendrer : acquisition ou non du taux plein, perte ou gain de trimestres, anticipation de la perte de revenus, négociation de votre prime de départ… Mieux vaut vous y prendre au moins 5 à 6 mois à l’avance, afin de disposer du temps nécessaire pour analyser au mieux votre situation et de vérifier l’ensemble des informations relatives à votre relevé de carrière (dates, nom et adresse des employeurs…). Nombreux sont ceux à ne pas y songer, mais il faudra aussi vous pencher sur votre fiscalité. Votre indemnité de départ, qui peut être conséquente, peut en effet grandement alourdir votre note fiscale lors de votre passage à la retraite.

Impôts : la date de votre départ à la retraite peut fortement jouer

Jusqu’en 2019 et grâce au mécanisme d’étalement, ce revenu exceptionnel imposable pouvait être lissé sur quatre ans. Or, cet avantage a été supprimé par la loi de finances pour 2020. Néanmoins, d’autres méthodes permettent aux néo-retraités de ne pas voir leur prime absorber par l’impôt sur le revenu.

La première concerne la date départ à la retraite. Comme le conseillait en juin dernier Dominique Prévert, associé du cabinet spécialisé Optimaretraite aux lecteurs de Planet, "si vous vous apprêtiez à partir en fin d’année, il peut être judicieux de repousser votre départ l’année suivante, afin de répartir vos revenus sur deux années fiscales différentes".

"Au lieu du 1ᵉʳ janvier, partez plutôt le 1ᵉʳ février. Les revenus à la retraite étant moindre, vous pourrez de cette manière étaler vos revenus exceptionnels liés à la fin de carrière, en étant soumis à une tranche d’imposition moins forte l’année suivante (1 mois de salaire et 11 mois de pension retraite) ", ajoute-t-il.

Vous pouvez également recourir au mécanisme du quotient, que voici.

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Vidéo : Le montant de votre pension de retraite est probablement erroné : ce que vous devez faire de toute urgence

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.