Investissements : quel est le placement idéal pour vous ?
INTERVIEW. Depuis le début de la crise sanitaire, des sommes colossales ont été accumulées sur les comptes courants et autres livrets réglementés (Livret A, LDDS), qui ne rapportent quasi rien. Vous souhaitez ne plus laisser dormir votre argent ? Karl Toussaint du Wast, co-fondateur de Netinvestissement livre ses conseils avisés pour gagner vite, souvent, ou encore pour préparer votre retraite ou votre succession.

La surépargne a battu tous les records. D'après le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, elle devrait atteindre 165 milliards d'euros pour les années 2020 et 2021. "L'épargne Covid, nous l'estimons à 110 milliards pour 2020 et nous prévoyons que cette année va ajouter à peu près la moitié, 55 milliards. Au total, ça fait une espèce de réserve de croissance de l'ordre de 6 ou 7 % du PIB", a-t-il déclaré sur France Culture. Elle n’a, en revanche, pas permis aux Français de gagner de l’argent. En effet, par crainte du lendemain, les ménages ont placé leurs économies sur les livrets bancaires réglementés (Livret A et LDDS) peu rémunérateurs (0,5 depuis le 1er février 2020) ou ont simplement gardé leur argent sur leur compte courant. Ils ont ainsi privilégié la liquidité (afin de disposer de leur argent à tout moment), au rendement.

Investissements : "Les Français sont toujours extrêmement frileux"

"Si, depuis 10 ans environ, les rendements des livrets bancaires et des fonds euros ne cessent de baisser, les Français sont toujours extrêmement frileux sur tous autres types d’alternatives. Raison principale de cette appréhension ? Leur mauvaise culture financière", nous explique Karl Toussaint du Wast, co-fondateur de Netinvestissement. "L’être humain ne fait pas ce qu’il ne connaît pas ou ne comprend pas. Ainsi, par manque de connaissance, les Français ne s’intéressent que peu aux solutions de placements et se contentent donc, par premier réflexe, de produits très simples, garantis en capital et liquides. Pourtant, l’épargne Covid, non consommée, pourrait être placée plus intelligemment (4 à 6% de rendement possible), en fonction des profils et de leurs objectifs, sans pour autant prendre des risques inconsidérés."

Quel est alors le meilleur placement pour gagner vite, pour gagner souvent, ou encore pour préparer sa retraite sereinement ? Découvrez les conseils de l’expert dans le diaporama ci-dessus.

Le placement idéal pour gagner vite

1/5
Le placement idéal pour gagner vite

"Pour obtenir des revenus immédiats, le meilleur placement, et ce, quelle que soit la conjoncture, c’est la SCPI (Société civile de placement immobilier). Cette structure d’investissement de placement collectif française permet de percevoir les premiers loyers au bout de 3 mois seulement. Elle permet aussi de bien maîtriser les aléas d’un investissement immobilier classique (travaux, vacation locative, etc.)", assure Karl Toussaint du Wast.  

Mise de départ : à partir de 1000 €. 

Rendement : 4,5% net de frais hors impôts. 

Si la SCPI n’offre pas de garantie en capital, depuis son existence, les ratés sont extrêmement faibles. 

Le meilleur placement pour gagner souvent

2/5
Le meilleur placement pour gagner souvent

"Si vous avez pour objectif de gagner "souvent de l’argent", la bourse peut être idéale. Tout dépendra en revanche de votre durée d’investissement. Car, le seul paramètre déterminant, c’est le temps", affirme l’expert. "Pour un placement boursier à moyen ou long terme, dans 99% du temps, vous serez gagnant", assure-t-il. 

Durée idéale d’investissement : 4 ou 5 ans minimum.

Par ailleurs, si l’on peut penser que l’immobilier peut-être une bonne solution pour gagner de l’argent "souvent", prenez garde. "L’investissement locatif n’entre pas dans cette notion, car il y a une part d’aléas. En effet, selon la FNAIM, 2% des loyers restent impayés. S’y ajoutent une possible vacance locative ou des travaux à prévoir. L’immobilier permet donc de gagner de l’argent fréquemment, mais non souvent", prévient Karl Toussaint du Wast. 

Le meilleur placement quand on part de rien

3/5
Le meilleur placement quand on part de rien

"Tout dépend de votre âge, de votre capital de départ et de votre capacité d’épargne. Pour une personne âgée 20 ans par exemple, non mariée et sans enfants, je recommande de placer 100% de son épargne (50 ou 100 euros par mois selon les possibilités), dans les cryptomonnaies. Le placement est certes risqué, mais il peut rapporter très gros", détaille le conseiller en gestion de patrimoine. 

"Si vous avez 50 ans, tournez-vous plutôt vers l’assurance vie. Elle permet de protéger votre conjoint et vos enfants, tout en construisant un portefeuille en vue de la retraite. Plus vous avancez vers la retraite plus vous devrez sécuriser votre portefeuille. La régularité dans le temps est ici primordiale. Toutefois, mieux vaut mettre 50 euros par mois à 20 ans que 1 000 euros à 50 ans. Car les intérêts composés viendront se greffer au capital initial, ce qui permettra de cumuler une plus grosse épargne", indique-t-il. 

Le meilleur placement pour préparer sa retraite

4/5
Le meilleur placement pour préparer sa retraite

D’après Kar Toussaint du Wast, "les Français doivent une bonne fois pour toutes se responsabiliser et individualiser leur placement retraite. Il ne faut pas se réveiller à 55 ans, car la durée de capitalisation sera limitée", prévient-il. 

"Selon moi, le placement imbattable reste l’immobilier avec crédit. Il permet de créer du capital avec l’argent de la banque, soit en s’endettant. N’hésitez donc pas à profiter de l’effet de levier du prêt immobilier, et misez sur l’investissement locatif. D’autant que le loyer du locataire permettra de payer 70 à 80% des charges", rappelle le co-fondateur de Netinvestissement.

"Second meilleur placement pour préparer sa retraite : le PER (anciennement PERP pour les salariés et Madelin pour les professions libérales). Avant l’entrée en vigueur de ce nouveau placement le 1er octobre 2019, le capital investi ne pouvait être débloqué en totalité. À présent, le nouveau PER permet d’épargner librement, et les versements sont déductibles d’impôt. Une fois la retraite venue, vous pouvez bénéficier d’une sortie en capital souple, en fonction de vos besoins." 

Voir la suite du diaporama

Le meilleur placement une fois à la retraite

5/5
Le meilleur placement une fois à la retraite

"Si vous souhaitez, une fois à la retraite, générer des revenus complémentaires et que vous avez un peu de cash, le LMNP (loueur meublé non professionnel) est idéal. Il permet en effet de percevoir des rentes mensuelles défiscalisées. Pour ne pas subir les aléas locatifs, misez sur un bail commercial qui encadre l’investissement", préconise l’expert. "Le LMNP est LE produit de rente, de compléments de revenus pour la retraite par excellence"

Rendement estimé : entre 4 et 4,5% net impôt.

"Si vous êtes dans une logique de transmission et de succession, l’assurance vie peut vous permettre de jouer sur les deux tableaux : vous pouvez en effet établir une réserve de capital (avec rachat partiel programmé sur le contrat à hauteur de 200 euros par mois par exemple) tout en faisant travailler le reste du capital. Deuxièmement, en cas de décès du détenteur, l’assurance vie reste un outil de protection pour le conjoint et les enfants. Le capital restant est exonéré de droits de succession dans la limite de 152 500 euros par parent et par enfant. L’assurance vie est un donc un excellent produit permettant un réservoir de capital et une optimisation successorale", conclut-il.