Le niveau de vie des retraités baisse lentement mais sûrement. Si vous n'avez pas encore pris votre retraite, vous pouvez encore tenter d'y remédier. Explications.
Vous approchez de la retraite ? Ce que vous devriez faire maintenant pour ne pas vous mordre les doigts ensuiteIstock

Il va falloir s'habituer à une baisse de vos revenus. Au moins une fois vos droits liquidés, ainsi que le projette le Conseil d'orientation des retraites (COR). L'organisme est clair, indique Boursorama sur son site : les taux de remplacement des futurs assurés vont continuer à diminuer de génération en génération. Derrière ces mots peut-être un peu abstraits se cache une réalité très concrète : les pensions se feront progressivement moins élevées et une éternité passée à travailler moins rémunératrice à terme.

Tout ceci n'est pas véritablement une surprise et certains économistes estiment d'ailleurs que l'Etat Français a tout simplement organisé la paupérisation progressive des retraités. C'est le cas de Frédéric Farah, enseignant-chercheur à l'université Panthéon-Sorbonne, qui s'est attardé sur la question en essayant de comprendre les ambitions du gouvernement, cachées derrière la fameuse "mère des réformes". Dès lors, au-delà de toute considération politique, une question s'impose : les Françaises et les Français pourront-ils compter sur leurs seules cotisations pour vivre confortablement, passée la cessation d'activité ?

Aurez-vous assez d'argent une fois à la retraite ?

La question travaille assez largement les contribuables ; et ce depuis déjà des années. Comme le soulignait le quotidien Les Echos en 2018, un nombre considérable de Français pourraient se retrouver dans l'impossibilité de vivre convenablement. 20 % en avaient conscience à l'époque, mais pour l'essentiel, nombreux sont ceux qui tendent à surestimer le niveau de leur future pension. Il est donc grand temps de commencer à réfléchir à une façon de compléter vos émoluments posts-vie active…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.