Alors que le cours du papier flambe, certains commerçants ont d'ores et déjà décidé de se passer des emballages. Allez-vous devoir bientôt porter votre baguette sous le bras, sans sachet ? Ca n'est pas exclu. Le point
Prix du carton : les commerces vont-ils supprimer les emballages ?Istock

L’inflation est partout. Et elle concerne bien plus que l’énergie et les produits alimentaires. Le cours de plusieurs matériaux, lui aussi, grimpe à toute vitesse. Acier, aluminium, bois, papier : leurs prix ont atteint des niveaux historiques, et les conséquences sont là.

Pour les restaurateurs et les commerçants, c’est la hausse du coût du carton, utilisé pour les emballages, qui inquiète. A tel point que, pour limiter les coûts, et éviter d'augmenter leurs prix pour le consommateur, certains ont décidé de s’en passer, tout simplement. 

C’est en tout cas ce que rapporte France 3 Bretagne, à la rencontre de Jean-Baptiste Abgrall, boulanger à Locmaria-Plouzané, dans le Finistère, qui vend désormais son pain sans emballage papier. Avec l’inflation du matériau, qui atteint 20%, mais aussi celle de la farine, le commerçant n’avait guère trop de solutions : il fallait augmenter le prix de la baguette.

Mais Jean-Baptiste Abgrall a préféré une autre alternative. Il calcule que le coût de la farine lui coûte désormais un centime par pain. Or, un emballage par pain coûte aussi un centime. “Donc, j'ai fait le choix de supprimer le papier car les gens en ont marre de voir que tout augmente. Autant ne pas en rajouter”, explique le boulanger à France 3, avant de rappeler que jusque dans les années 70, le pain était vendu sans papier.

Boulangerie, primeur, pharmacie… : la fin des emballages papier ?

Comme lui, certains commerçants pourraient bientôt décider de se débarrasser des emballages superflus, plutôt que de vous facturer vos produits quelques centimes de plus. 

Chez le primeur, en revanche, l’astuce semble plus difficile à mettre en place. “Vous voulez un kilo de cerises ou un kilo de pêches et vous arrivez les mains dans les poches, on fait comment ?”, explique  Christel Teyssèdre, gérante d'un magasin de fruits et légumes à la Dépêche.

Impensable, également, pour l’heure, de se passer des sacs en papier en pharmacie, où ils garantissent avant tout la confidentialité pour le patient. 

Le bon reflèxe, toutefois, pour éviter les mauvaises surprises : faites vos courses avec un sac réutilisable, un cabas ou un caddie !

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.