Si l'impression systématique du ticket de caisse papier sera interdite en 2023, cette mesure "antigaspi" n'est pas forcément à votre avantage, pointe 60 Millions de consommateurs. Explications.
Pourquoi vous devriez craindre la fin annoncée du ticket de caisseIllustrationIstock
Sommaire

Combattre le gaspillage de papier. Tel est l’objectif de loi Lutte pour le réemploi et contre le gaspillage, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 20243. Selon l’article L. 541-15-10 IV du code de l’environnement, "sauf demande contraire du client", plus aucun magasin n’aura le droit d’imprimer les tickets de caisse, les reçus de carte bancaire et les bons d’achat ou de tickets visant à la promotion ou à la réduction des prix d'articles de vente dans les surfaces de vente.

La mesure est d’ailleurs fièrement avancée par les commerçants. "L’enseigne donne le choix aux consommateurs d’opter pour ce petit geste écologique du quotidien, qui contribue à réduire notre empreinte environnementale", explique Dominique Schelcher, président de Système U, à l’association 60 millions de consommateurs.

Tickets de caisse imprimés : 40% des clients n’en veulent plus

"40 % des clients répondent ne pas vouloir de leur ticket de caisse imprimé, si on le leur demande lors du passage en caisse", a observé Système U au sein de ses magasins pilotes, qui anticipent les nouvelles mesures.

"Désirez-vous un ticket de caisse papier ?" Si vous répondez non et que vous possédez un compte fidélité, ce dernier peut vous être transmis de manière dématérialisée. Il peut aussi être envoyé par mail, comme le font déjà certains magasins de prêt-à-porter. Cette non-impression serait souvent demandée par la clientèle, détaillent au magazine Carrefour et Système, les deux enseignes au sein desquelles l’impression du ticket n’est plus systématique.

La dématérialisation des tickets est-elle pour autant une réelle bonne solution pour l’environnement et les clients ? Rien n’est moins sûr…

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.