Pénurie : 11 aliments à avoir dans son stock
Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, la crainte d'une pénurie de denrées alimentaires se propage dans toute l'Europe. Si pour l'heure, la situation est loin d'être aussi critique, il est toujours utile de s'informer pour se préparer au mieux. Voici les 11 aliments qu'il faudrait stocker pour prévoir une telle crise.

Le conflit russo-ukrainien a de lourdes conséquences sur l’économie mondiale. Parce que les deux pays sont de grands producteurs de matières premières, l’inflation grimpe en flèche depuis plusieurs semaines. 

L’Ukraine, qui exporte des céréales dans le monde entier, a vu sa production chuter à cause de la guerre, et peine à approvisionner ses importateurs. 

Le président Emmanuel Macron alertait même, il y a quelques jours, sur la crise alimentaire “sans précédent” qui se profile, notamment dans les pays les plus dépendants de l'agriculture ukrainienne. 

La Russie, de son côté, qui fournit du gaz et du pétrole à de nombreux pays, fait face à de nombreuses sanctions internationales qui mettent en péril son économie, et plus largement, l’approvisionnement en énergie de plusieurs régions. 

Rationnement et ruptures de stock

Dans ce climat, nos voisins ont déjà pris des mesures de rationnement dans leurs supermarchés, pour éviter que des clients trop paniqués n’écoulent les stocks. En Belgique, certains distributeurs ont limité l’achat de farine, d’huile et de légumes en conserve. En Espagne, la situation est critique, et plusieurs supermarchés sont contraints de fermer faute d’approvisionnement. 

Bien qu’en France, les autorités se veulent pour l’heure rassurantes, affirmant que le pays est en mesure de produire assez pour éviter des pénuries, il n’est pas exclu, si le conflit vient à perdurer, que l’on doive faire face à certaines ruptures de stock

Des aliments riches et non périssables

En cas de pénurie généralisée, que faut-il avoir impérativement dans son garde-manger pour continuer à s’alimenter correctement ? Le site consoglobe livre quelques pistes, inspirées du mode de vie des survivalistes. Le but ? “S tocker des aliments suffisamment denses énergétiquement et riches en vitamines pour assurer tous les apports nécessaires”, précise le média. Les denrées non périssables sont évidemment à privilégier. 

Découvrez dans notre diaporama les 11 aliments qu’il faut avoir chez soi si une telle situation vient à se produire. 

Des noix

1/11
Des noix

Les oléagineux sont une excellente source de protéines végétales, de vitamines et d’oméga 3, utiles donc pour apporter de l’énergie à notre organisme tout en le préservant des maladies cardiovasculaires. Elles sont donc idéales à stocker pour prévoir d’éventuelles pénuries. 

De la farine

2/11
De la farine

La farine de blé est un aliment qui se révèlera particulièrement utile en cas de pénurie, car elle pourra être utilisée pour fabriquer du pain, des pâtes, et diverses préparations de base. 

Du riz, des pâtes et de la semoule

3/11
Du riz, des pâtes et de la semoule

Les féculents comme le riz, les pâtes et la semoule de blé sont des “glucides complexes”, ils apportent au corps une énergie “progressive” et ont de sérieux atouts nutritionnels. 

Du gros sel

4/11
Du gros sel

Le sel est essentiel dans notre alimentation. Notre corps en a tout simplement besoin pour fonctionner, car il permet la propagation de l’influx nerveux, qui agit sur les muscles et le cerveau. C’est donc un aliment dont il ne faudrait pas manquer en cas de pénurie généralisée. 

Voir la suite du diaporama

Du sucre

5/11
Du sucre

Le sucre est lui aussi essentiel au bon fonctionnement de l'organisme. Il fournit de l’énergie à notre corps, et lui permet de synthétiser des protéines. Avoir une quantité suffisante de sucre chez soi en cas de pénurie est donc primordial. 

De l'huile

6/11
De l'huile

Les huiles végétales, comme l’huile d’olive ou l’huile de colza, apportent à l’organisme des nutriments essentiels. Elles sont riches en lipides, donc très énergétiques. En avoir dans son garde-manger en cas de pénurie est très utile, d'autant plus qu’elle peut s'accommoder de nombreuses façons. 

Du quinoa et du sarrasin

7/11
Du quinoa et du sarrasin

Ces céréales sont riches en bienfaits :  parce qu’elles contiennent les 7 acides aminés essentiels, elles fournissent au corps énergie et vitalité, en plus de leurs vertus anti-oxydantes et de leur potentiel de satiété. 

De la spiruline

8/11
De la spiruline

La spiruline, ce “super aliment”, peut être un atout de taille en cas de pénurie alimentaire. Cette algue apporte de nombreuses vitamines et protéines à l’organisme, et aide le corps à supporter le stress et la fatigue. Idéal, donc, en période de crise. 

Des légumineuses

9/11
Des légumineuses

Les légumineuses comme les lentilles, les pois chiches, les haricots, fournissent à l’organisme une excellente quantité de fibres et de protéines. Elles permettent aussi de réduire la satiété. Elles sont parfaitement indiquées pour remplacer certains aliments qui pourraient être menacés de pénurie, notamment les œufs ou la viande. 

Des protéines de soja

10/11
Des protéines de soja

Les protéines de soja, qui contiennent souvent jusqu’à 50% de protéines, peuvent remplacer les viandes et les volailles en cas de pénurie. Elles sont, en plus, riches en vitamines et faibles en lipides.

Des épices et des aromates

11/11
Des épices et des aromates

Riches en vitamines, bourrées d'antioxydants… Les herbes et les épices ont de nombreuses vertus nutritionnelles. Il ne faut donc pas négliger leur place dans notre garde-manger, surtout en situation de disette.