Depuis des mois, déjà, le compteur Linky fait l'objet de nombreuses critiques. Jugé dangereux par certains de ses détracteurs, il a récemment été étudié par l'Agence nationale des fréquences. Récapitulatif.
Linky : enfin une réponse définitive à la polémique sur les ondes électro-magnétiques ?AFP

"Ça devenait diabolique", assure Patrick Vaillant, un ancien Rennais qui se déclare électrosensible, dans les colonnes de Ouest France. Depuis l’installation des compteurs Linky, sa femme et lui-même ont dû s’éloigner drastiquement de leur ancienne habitation. "Ma compagne et moi sommes brutalement devenus électro-hypersensibles. Aujourd’hui, toutes les ondes présentes dans notre environnement quotidien, y compris professionnelles, causent maux de tête, acouphènes, vertiges et autres symptômes. Nous avons décidé de partir, sur un terrain à Redon, loin de tout, en caravane, sans électricité ni chauffage", explique-t-il pour le journal régional.

Patrick Vaillant n’est pas le seul à se plaindre des effets de Linky sur sa santé. A plusieurs reprises, la justice a ordonné le retrait de multiples compteurs intelligents. D’autres ont aussi opté, dans le cadre de leur guerre contre Enedis, pour une vie sans électricité.

Au final, rapporte Boursorama, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a tranché au sujet de la supposée dangerosité de Linky vis-à-vis des personnes électrosensibles. Conclusion ? Le compteur ne présente a priori aucun danger. "L’établissement a contrôlé 178 locaux d’habitation et lieux accessibles au public en milieu urbain entre juin et décembre 2018", fait savoir le site d’information de la banque, et il s’avère que pour la moitié d’entre eux, l’exposition était nulle. Dans tous les autres cas, elle était entre 25 fois et 37 fois inférieure aux valeurs limites réglementaires, précise l’organisme dans son étude.

Compteur Linky : quid des autres risques ?

Pour autant, les détracteurs de Linky ne se sont jamais plaints que des ondes électromagnétiques. Ils attaquent également les risques d’incendies, à la suite de départ de feu après la pose, et le risque de hack du compteur intelligent.

Sur ces points, l’enquête de l’ANFR ne répond pas. Enedis a formulé une réponse, expliquant que le dispositif était conçu pour être fiable et détecter les potentielles fuites.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.