De nombreux clients EDF observent des "prélèvements sauvages" sur leurs comptes. Que se passe-t-il au juste et comment s'en prémunir ?
Electricité : attention aux "prélèvements sauvages" d'EDF !Istock
Sommaire

Mais que fait le gouvernement ? Il y a quelques mois déjà, l’exécutif s’engageait à limiter la casse pour toutes les Françaises et tous les Français qui craignaient l’arrivée de la facture d’énergie. Et pour cause ! Depuis des mois, sinon des années, les tarifs réglementés du gaz comme de l’électricité n’ont eu de cesse de progresser. Sans son intervention, assure Bercy dont les propos sont repris par France Info, la hausse observée par les consommateurs aurait atteint 35% en 2022. Fort heureusement pour eux, l’initiative de Jean Castex contraint EDF à bloquer l’augmentation à seulement 4%. Seulement voilà… Certains constatent tout de même une forte montée de leur mensualité.

C’est le cas d’un citoyen de l’Indre-et-Loire sur qui France Bleu a décidé de projeter les lumières. Le pauvre homme, qui payait 198 euros par mois avant l’incident, fait désormais face à une hausse de 30% de sa facture. Il lui faut donc payer 283 euros dorénavant, soit près de 100 euros supplémentaires. Comment expliquer ce triste coup du sort ? Une simple erreur, assurent certains responsables de l’entreprise. Pour autant, le mal est fait…

Pourquoi EDF fait-elle grimper les factures de certains clients ?

En effet, le prélèvement a eu lieu. Et ce, sans même l’aval du client concerné, qui n’est de toute évidence pas le seul dans ce cas précis. De nombreux autres consommateurs se sont en effet plaints auprès d’associations compétentes et fustigent des "prélèvements sauvages".

D’autant plus que, de l’avis de conseillers EDF, la hausse en question ne s’avère pas toujours justifiée. Récapitulatif.

EDF : comment s’arrange-t-elle pour faire grimper la facture ?

Tout commence, explique le client malchanceux, par un mail qu’il a choisi d’ignorer. "Nous constatons actuellement que votre mensualité de 198 € TTC est inférieure à votre consommation réelle. Afin d’éviter une régularisation importante en fin de période, ajustez dès maintenant, si vous le souhaitez, vos échéances restantes à 283 € TTC", peut-on lire dans le courrier électronique qui lui est adressé. Un lien est également communiqué pour procéder à l’opération.

Malgré l’absence de réaction, EDF persiste : elle alerte donc son client depuis son espace personnel sur son site. Seulement voilà, la "manœuvre", ainsi qu’elle est dénoncée par les associations de consommateurs, demeure subtile. Et ne permet pas de réfuter les affirmations de la firme… cette dernière prélevant de toute façon ce qu’elle estime être son dû.

Assurez-vous donc de ne pas ignorer ses courriers.

Hausse injustifiée de sa facture d’électricité : peut-on contester ?

C’est en décembre 2021 que la facture de ce client grimpe finalement en flèche. Inquiet, il se tourne vers de potentiels recours. Depuis le début de la médiatisation de l’affaire, le fournisseur d’énergie a d’ailleurs reconnu une "erreur" de la part de ses équipes. Le directeur régional du service client et commercial évoque d’ailleurs une "défaillance de traitement informatique".

"Pour éviter une mauvaise surprise au moment de la régularisation à l’échéance", rappelle-t-il, il faut "bien suivre sa consommation et facturation". En effet, EDF ajuste elle-même la somme à payer.

Fort heureusement, le trop-perçu par l’entreprise est finalement reversé aux clients concernés.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.