INTERVIEW. Factures, dépenses inopinées, courses de dernière minute... Les fins de mois sont parfois difficiles. Nathalie Cariou, coach en intelligence financière, nous donne les clés pour les optimiser au maximum et réussir à faire de véritables économies. Prêt(es) à apprendre à dépenser intelligemment ?
Économies à la fin du mois : 5 réflexes à adopter

Arrondir les fins de mois.  Cette expression, tristement connue, est le quotidien de bien des Françaises et Français. Donner des cours particuliers, vendre ses vieux vêtements, faire les vide-greniers... Chacun use de son propre stratagème pour pouvoir faire ses dernières courses avant son prochain salaire. Fort heureusement, il existe quelques astuces simples à mettre en pratique pour rendre ces jours moins difficiles, et, pourquoi pas, faire quelques économies au bout du compte. 

Nathalie Cariou est coach en intelligence financière depuis une dizaine d'années. Chaque jour, elle accompagne ses clients pour les aider à aborder une meilleure gestion de leur argent. Conférencière, elle est également l'autrice des ouvrages "Prenez la responsabilité de vos finances" et "Oser devenir riche". Pour en savoir plus, n'hésitez pas à suivre ses conseils sur le site Clefs de la réussite. "Dans une période où l’inflation repart à la hausse, le pouvoir d’achat est une préoccupation légitime. Surtout quand les fins de mois sont difficiles et qu’il se traduit en 'pouvoir de vivre' (bien) avec l’argent qu’on gagne", regrette-t-elle. Pour Planet, la spécialiste a partagé ses meilleures astuces à mettre en place en fin de mois. Découvrez-les dans le diaporama ci-dessous. 

Doit-on garder certaines dépenses pour la fin du mois ? 

Pour vous pousser à faire davantage d'économies, d'aucuns vous conseilleront de garder vos dépenses non essentielles pour la fin du mois. Sorties, vêtements, cadeaux pour soi... Afin d'avoir une meilleure vision globale sur vos dépenses des semaines qui ont passé, et de savoir ce que vous pouvez vous permettre ou non. Selon la coach en intelligence financière, cela est contreproductif car cela revient à vous frustrer. "Je recommande vivement de fonctionner par 'budget'. En vous octroyant un budget shopping ou sorties pour le mois, voire le trimestre. Le budget sera cohérent avec votre situation financière : il ne vous mettra pas 'dans le rouge'... Mais il ne sera pas non plus de zéro, pour éviter tout type de frustration", explique-t-elle. 

Ce budget peut se matérialiser de plusieurs façons. Vous pouvez simplement prendre une feuille de papier sur laquelle vous déduirez toutes les dépenses effectuées par catégorie. Nathalie Cariou donne un exemple : imaginez une page "Sorties : 50 euros". Vous avez inscrit les dix euros de la semaine dernière ainsi que les 22 euros de votre dernier restaurant. Reste donc 18 euros jusqu'à la fin du mois. "Mais pour les plus rétifs à la gestion financière, la bonne vieille enveloppe dans laquelle on pioche jusqu’à ce qu’elle soit vide n’a plus à faire ses preuves !", conclut-elle.

Changer de circuit de distribution

1/5
Changer de circuit de distribution

Vous avez du mal à faire vos courses à la fin du mois ? "Plutôt que de se priver ou d’acheter des produits de mauvaises qualités, pensez plutôt, si c’est votre cas, à changer de circuit de distribution : achetez directement auprès des producteurs vos fruits et légumes grâce aux paniers ou à des structures telles que la Ruche qui dit oui", conseille Nathalie Cariou.

Profiter des surplus alimentaires

2/5
Profiter des surplus alimentaires

“L’alimentation fonctionne souvent comme un poste d’ajustement pour les foyers dont les budgets sont les plus serrés (...) Pensez à profiter des surplus alimentaires, en vous inscrivant sur le site « Too good to go » par exemple, qui permet de faire de substantielles économies avec des aliments dont la date de consommation est bientôt dépassée. Tout en œuvrant contre le gaspillage alimentaire !”, encourage la coach en intelligence financière.

Opter pour les produits à consommer le jour même

3/5
Opter pour les produits à consommer le jour même

Vous devez absolument aller au supermarché ? Rassurez-vous, il existe toujours des solutions. "Vous vous concentrerez sur les produits à consommer le jour même (souvent moitié prix), sur les marques distributeurs et sur les produits les moins transformés possible : un pot de fromage blanc avec de la confiture sera toujours plus économique que des yaourts aux fruits 'déjà mélangés'", indique Nathalie Cariou.

Utiliser le découvert

4/5
Utiliser le découvert

"Malgré les efforts entrepris, il arrive néanmoins que l’argent manque à la fin du mois. Faut-il alors utiliser le découvert autorisé ou piocher dans le livret d’épargne ?

Bien que ce soit tout à fait contre-intuitif, je recommande d’utiliser votre capacité de découvert.

Que vous aurez préalablement négocié avec votre banque (pas question d’être à découvert si vous n’avez pas de découvert autorisé : ca coûte trop cher !). Faites le maximum pour conserver cette épargne vaillamment accumulée… quitte à utiliser votre découvert autorisé. Qui, heureusement, est toujours limité. Par son montant et par sa durée.

Ce qui devrait suffire à vous rassurer."

Mettre en place un virement automatique

5/5
Mettre en place un virement automatique

Vous avez réussi à garder un peu d'argent de côté à la fin du mois ? Félicitations ! "Si vous l’avez fait une fois, vous pouvez certainement le refaire. 

Je vous invite donc à mettre en place un virement automatique, au début du mois suivant, égal au montant 'en trop' sur votre compte. Qui viendra alimenter, tous les mois, un livret d’épargne (livret A ou PEL). Et votre épargne se constituera ainsi un peu chaque mois !", recommande la spécialiste.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.