Vous avez atteint le nombre de trimestres requis pour bénéficier d'une retraite de base à taux plein ? Attention, vos droits ne sont peut-être pas pour autant suffisants pour échapper au malus Agirc-Arrco. Voici pourquoi.
Retraite complémentaire : comment obtenir une pension sans minoration ?IllustrationIstock
Sommaire

Une retraite de base à taux plein ne vous garantit pas forcément une retraite complémentaire sans minoration. En effet, en fonction de votre durée d’activité, de votre situation et de votre âge, différentes modalités d’ouverture de vos droits à la retraite sont possibles. Raison pour laquelle il est primordial de faire le point sur vos trimestres acquis, en consultant votre relevé individuel de carrière (RIS) dans votre espace personnel sur le site Info-retraite.

Évaluez également vos futurs droits par le biais des simulateurs d’âge et de montant de la retraite, disponibles depuis votre compte Agirc-Arrco. Cela vous permettra de définir une date de départ, après étude des différents scénarios possibles, car, depuis le 1er janvier 2019, les conditions d’accès à la retraite complémentaire à taux plein ont changé.

Retraite complémentaire : gare au malus temporaire ou définitif

La fusion du régime Agirc-Arrco, "qui a pris la suite des régimes Agirc et Arrco, depuis le 1er janvier 2019, prévoit un dispositif de majoration/minoration temporaires qui complète les conditions de départ existantes", détaille l’organisme. Objectif du dispositif : inciter les actifs à poursuivre leur activité au-delà de l’âge auquel les conditions sont remplies pour bénéficier de la retraite à taux plein.

Pour rappel, au sein du régime de base, le taux plein s’obtient par l’atteinte de l'âge légal, fixé actuellement à 62 ans, et par la validation du nombre de trimestres requis en fonction de votre date de naissance (168 trimestres pour les générations nées de 1961 à 1963).

Si vous partez à la retraite avant (dès 57 ans), votre pension Agirc-Arrco sera alors minorée définitivement, selon votre âge et le nombre de trimestres manquants.

À qui s’applique cependant le malus temporaire et comment y échapper ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.