Moyen de paiement préféré des Français de par sa facilité d'utilisation, la carte bancaire peut, dans certaines situations, facilement être piratée. Voici comment réaliser vos achats en toute quiétude.
Carte bancaire : 5 situations où il ne faut pas l’utiliser

Avec l’essor d’Internet et des nouvelles technologies de l’information, différentes manières de payer se sont développés durant ces deux dernières décennies. Paiement sans contact, paiement différé, portefeuille électronique… Si le taux de fraude à la carte bancaire, a chuté pour la première fois en trois ans à 0,061% au 1er semestre 2021 contre 0,068% l'année précédente, vous n’êtes pas à l’abri d’un vol de données. L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement félicite néanmoins la mise en place "des mesures d'authentification forte sur les paiements en ligne".

Malgré cela, de très nombreuses cartes bancaires se retrouvent sur le DarkWeb. Selon une récente étude réalisée par NordVPN, fournisseur de services VPN, "depuis 2010, une croissance continue de la fraude aux cartes bancaires dans le monde" est constaté. Nous avons donc décidé de nous pencher sur le coût d'une carte bancaire sur le Dark Web et sur les raisons pour lesquelles il existe un marché noir souterrain en plein essor pour ces cartes", explique Marijus Briedis, directeur technique chez NordVPN. "Et la réponse est que les cybercriminels peuvent facilement gagner beaucoup d'argent. Même si une carte ne coûte qu'environ 10 $ en moyenne, un pirate informatique peut gagner plus de 40 millions de dollars en vendant une seule base de données, comme celle que nous avons analysée", confiait-il en décembre dernier.

Fraude à la carte bancaire : la France est la plus touchée d’Europe

Si "les États-Unis sont les plus touchés au monde, puisque 1 561 739 des 4 481 379 cartes bancaires trouvées en vente appartenaient à des Américains", en Europe, c’est la France qui remporte la palme du piratage : les Français ont été victimes de la fuite de 154 016 cartes bancaires. Elles se revendent entre 1 et 24$.

Comment éviter ce type de désagrément qui pourrait grandement vous porter préjudice financièrement ? Découvrez dans notre diaporama ci-dessous les endroits considérés comme potentiellement dangereux lorsqu’il s’agit de régler par carte bancaire.

Évitez les sites d’e-commerce ne commençant pas par “https”

1/5
Évitez les sites d’e-commerce ne commençant pas par “https”

De nombreux sites internet ne sont pas sécurisés. Si vous avez prévu d’effectuer des achats en ligne, pensez toujours à vérifier dans la barre d’adresse la présence du protocole “https”, signe de sécurité. Si le “s “ n’apparaît pas, vos coordonnées de carte bancaire enregistrées ne seront pas à l’abri des pirates informatiques. Elles pourraient ainsi être interceptées et utilisées, ou revendues à des tiers sur le Dark Web.

Ne divulguez jamais les numéros de votre CB par mail

2/5
Ne divulguez jamais les numéros de votre CB par mail

Les tentatives d’hameçonnage (phishing) par mail sont toujours plus nombreuses. Mieux vaut donc ne jamais répondre à un mail douteux et encore moins divulguer les données de votre CB. Et ce, même si l’on vous fait miroiter que vous êtes l’heureux gagnant d’une importante somme d’argent ! 

Les liens sur lesquels on vous invite à cliquer peuvent être dangereux et comporter des signes courants de piratage, rappelle Santé plus magazine.

Ne donnez pas votre numéro de carte bancaire par téléphone

3/5
Ne donnez pas votre numéro de carte bancaire par téléphone

Vous êtes souvent importuné par des démarcheurs téléphoniques ? Pour votre sécurité, évitez de donner les informations inscrites sur votre carte de crédit par téléphone. Il peut en effet s’agir d’une arnaque. Selon où vous vous trouvez, les personnes environnantes peuvent également retenir vos données personnelles.

N’achetez rien via des réseaux Wifi publics

4/5
N’achetez rien via des réseaux Wifi publics

Aéroports, gares, hôtels… Bien que pratiques, les réseaux Wifi publics peuvent facilement être piratés. Reportez donc vos achats en ligne par carte bancaire à plus tard.

Ne vous servez jamais de votre carte sur un ordinateur public

5/5
Ne vous servez jamais de votre carte sur un ordinateur public

Les ordinateurs publics sont utilisés par de multiples personnes. Vos données personnelles peuvent donc être récupérées. Mieux vaut donc ne faire aucun paiement sur cet appareil, car il est susceptible de contenir des virus enregistrant et stockant les informations des utilisateurs.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.