Cette nouvelle génération de radar appelée Parifex Nano vient d'être homologuée en France. Voici ces nombreuses infractions qu'elle pourrait contrôler prochainement.
Sécurité routière : un nouveau radar homologué en FranceIllustration.Istock

Un nouveau radar pourrait bien être à l’origine de vos prochains procès verbaux pour excès de vitesse. Ce nouveau dispositif de contrôle appelé Parifex nano est une première mondiale. Il vient tout juste d'être homologué en France.

Il aura fallu six ans à la société Parifex pour mettre au point ce capteur. En utilisant une technologie Lidar 3D (présente dans les aspirateurs robots ou les voitures automatiques), le capteur nano peut mesurer la vitesse de plusieurs véhicules ainsi que leurs trajectoires sur “près d’une centaine de mètres, comme l’indique radars-auto.

Ce dispositif est déjà en place sur les cabines des radars double face. Maintenant qu’il est homologué, voici ce qu’il peut faire :

  • calculer la vitesse,
  • repérer les différents types de véhicules,
  • flasher à des vitesses distinctes,
  • identifier le véhicule en infraction parmi le flot de circulation.

Un radar aux fonctionnalités multiples

Pour l’heure, le radar Parifex nano n’est homologué que pour le contrôle de la vitesse dans les cabines doubles face. Des attributions qui devraient évoluer dans un futur proche. En effet, il est en attente d’homologation pour être installé dans les radars urbains. Ainsi, il pourrait aussi contrôler les franchissement de feux rouge.

À terme, ce nouveau dispositif de contrôle devrait aussi pouvoir verbaliserle non-respect des distances de sécurité, la circulation à contre-sens, le non-respect du stop ou encore le franchissement de ligne blanche, comme le rapporte le site spécialisé.

Pas de panique, ces dernières fonctionnalités ne devaient pas être homologuées avant un certain temps.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.