Radars tourelles : que peuvent-ils contrôler ?
Les contrôles automatisés du respect du code de la route sont nombreux en France. Depuis 2018, les automobilistes peuvent être flashés par un super-radar : le radar tourelle. Voici la liste de toutes les infractions que ce boîtier peut détecter.

Souriez, vous êtes filmé ! Les radars ne sont pas ce qui manque au bord des routes de France. Au 1er janvier 2021, le dispositif de contrôle automatisé comptait : "3 319 radars fixes ou déplaçables (dont 628 aux feux tricolores, 76 aux passages à niveau, 40 tourelles et 249 autonomes dits 'chantiers')", détaille le rapport de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). En 2020, ces différents appareils de contrôle ont constaté 12,9 millions d’infractions.

Mais ce ne sont pas les seuls moyens dont les forces de l’ordre et le gouvernement disposent pour s’assurer que les automobilistes respectent le code de la route. En effet, ne sont pas comptées dans ces dispositifs de contrôle, deux bêtes noires de tout usager de la route un peu féru de vitesse : les voitures radars banalisées et les radars tourelles.

Des supers-radars

Les radars tourelles, mis en place en 2018 ne sont pas tout à fait comme les autres. Perchés sur un mât, ils peuvent atteindre jusqu’à 4 mètres de haut. Ils sont homologués pour contrôler la vitesse et plus d’une dizaine de véhicules à la fois, sans même vous flasher !

D’ici la fin d’année, 6 000 radars tourelles seront installés sur les routes de l’Hexagone. Bien souvent, ils remplaceront d’anciens systèmes de contrôle devenus obsolètes ou qui ont été vandalisés pendant la crise des Gilets jaune.

Ils sont considérés comme des "super-radars" car ils ne se limitent pas au contrôle des excès de vitesse. En théorie, ils sont capables de vérifier si les automobilistes respectent plus de huit règles du code de la route. Vous pouvez retrouver la liste de toutes les infractions qu'ils peuvent détecter dans le diaporama ci-dessous.

Pas d’inquiétude ! Pour l’instant, les radars tourelles ne sont pas très différents des dispositifs classiques. Toutes ses fonctionnalités ne sont pas homologuées. La plupart du temps, ce ne seront que des leurres, comme l’indique le site L’automobile magazine. Seulement 1 200 radars sur les 6 000 annoncés seront véritablement opérationnels.

Lancer le diaporama

Les excès de vitesse

1/8
Les excès de vitesse

Les radars tourelles sont homologués pour contrôler la vitesse de plusieurs véhicules à la fois et dans les deux sens de circulation. 

Le franchissement d'un feu rouge

2/8
Le franchissement d'un feu rouge

Les radars tourelles sont aussi mis en place en remplacement de radars de feu défectueux. Ils sont homologués pour détecter les franchissement de feu rouge. 

Utilisation d'une voie interdite

3/8
Utilisation d'une voie interdite

Les radars tourelles sont équipées de technologies capables de détecter les panneau et donc de vous verbaliser si vous utilisez une voie interdite. Mais cette fonctionnalité n'est pas encore homologuée. 

Les dépassements dangereux

4/8
Les dépassements dangereux

Un radar de feu peut analyser une situation de dépassement dangereux, et flasher le vehicule de l'automoblisite concerné. Comme pour la détéction d'utilisation d'une voie interdite, cette fonctionnalité n'est pas encore homologuée. 

Voir la suite du diaporama

Le franchissement d'une ligne continue

5/8
Le franchissement d'une ligne continue

À l'instar d'un dépassement dangereux, les radars tourelles peuvent détecter si un automobiliste franchit une ligne continue. Cependant, si c'est le cas, aucune contravention ne sera envoyée car cette fonctionnalité n'est pas encore homologuée. 

Le non-respect des distances de sécurité

6/8
Le non-respect des distances de sécurité

En cas de non-respect des distances de sécurité, l'automobiliste s'expose à une amende de 135 euros et trois points en moins. Si ce type d'infraction peut être détecté par les radars tourelles, la technologie qui le permet n'est toujours pas homologuée. 

Le téléphone au volant

7/8
Le téléphone au volant

Les automobilistes qui profitent de leurs trajets en voiture pour passer leurs coups de fils se feront peut-être attraper par les radars tourelles. En effet, ce type de radar peut détecter si le conducteur utilise son téléphone en conduisant. Pas de panique, là encore, cette fonctionnalité n'est pas homologuée. 

Le non-port de la ceinture de sécurité

8/8
Le non-port de la ceinture de sécurité

Le port de la ceinture de sécurité à l'avant des voitures est obligatoire en France depuis le 1er juillet 1973. En cas de non-respect de cette règle, le conducteur s'expose à une amende 135 euros et trois points en moins. Si ce type d'infraction peut être détecté par les radars tourelles, la technologie qui le permet n'est toujours pas homologuée.