L'air de notre maison serait 8 fois plus pollué qu'à l'extérieur. Et la plupart du temps, on ignore même ce qui cause cette dégradation de la qualité de l'air dans nos maisons. Découvrez 10 façons simples de dépolluer vos intérieurs pour une meilleure santé !
Dépolluer sa maison : 10 astuces pour éviter la pollution intérieure chez vous

A cause des produits chimiques, des parfums, ou même de nos meubles, la pollution est devenue un enjeu d’intérieur autant qu’à l’extérieur. Et s’il est important de respirer l’air pur lorsque l’on est dehors, il semble encore plus primordial de pouvoir profiter d’une maison saine et dépolluée. La pollution intérieure serait même, selon les spécialistes, bien plus dangereuse que la pollution extérieure, car nous passons le plus clair de notre temps “à l’abri”, et nous y sommes donc massivement exposés.

Une pollution mortelle

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) considère ce phénomène comme un enjeu sanitaire majeur, dont les effets sur notre santé sont particulièrement nocifs. Car l’exposition à la pollution intérieure peut entraîner divers problèmes notamment l’irritation des voies respiratoires, des maux de tête, ou encore des intoxications. Et les conséquences sont parfois dramatiques. En 2018, l'Institut américain Health Effects Institute révélait ainsi que la pollution intérieure avait provoqué pas moins de 2,6 millions de morts dans le monde en 2016, ce qui en ferait la huitième cause de mortalité dans le monde.

Comment savoir si mon intérieur est sain ?

Pour avoir une idée du niveau de pollution de votre intérieur, utilisez un thermomètre dans la pièce principale de votre logement, et gardez un œil sur la température affichée. Elle devrait se trouver entre 18 et 20°. Vous pouvez aussi investir dans un hygromètre afin de connaître le taux d’humidité de votre intérieur, qui devrait se situer entre 40 et 50%.

Quels sont les facteurs de pollution à l’intérieur ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais de nombreux facteurs peuvent diminiuer la qualité de l’air chez vous et favoriser la pollution intérieure de votre logement. Parmi eux :

  • Le tabac
  • Les équipements de chauffage à combustion mal entretenus (chaudières, chauffe-eaux) peuvent aussi dégager du monoxyde de carbone, un composé toxique qui peut s’avérer asphyxiant à haute dose.
  • Le plomb présent dans les vieilles peintures
  • L’amiante
  • La poussière
  • Les composés organiques volatils (COV) que l’on retrouve dans les bâtiments neufs ou récemment rénovés (dans la colle ou la peinture notamment)
  • Les moissisures
  • Certains produits d’entretien
  • Les parfums d’intérieur et l’encens
  • Les produits de bricolage (peintures, colles, solvants, produits de jardinage)
  • Les matériaux de construction (laine de verre, de roche)
  • Les produits utilisés pour la fabrication des meubles (formaldéhyde..)
  • Les bouches d’aération bouchées ou encombrées
  • Les panneaux de particules ou le bois aggloméré
  • Le radon, un gaz radioactif naturel, incolore et inodore, qui peut s'accumuler dans les maisons et plus encore dans les caves mal ventilées.

Faites donc bien attention à la présence de ces facteurs chez vous. Mais pour vraiment dépolluer votre maison et profiter d'un air pur au quotidien, suivez nos 10 conseils dans ce diaporama.

Entretenir vos appareils à combustion

1/10
Entretenir vos appareils à combustion

Pour conserver un air pur à l’intérieur de votre logement, il est important de garder un œil sur l'entretien des appareils de chauffage à combustion, c'est-à-dire les chaudières et les chauffe-eaux. Pour cela, vous pouvez évidemment demander les conseils d’un professionnel.Car lorsqu’ils sont vétustes ou mal entretenus, ces derniers produisent du monoxyde de carbone, qui peut s'avérer particulièrement toxique. 

Bien faire sécher son linge

2/10
Bien faire sécher son linge

Le linge, en séchant, fait grimper le taux d’humidité à l’intérieur. Il faut donc, dans l’idéal, le faire sécher dans une pièce qui peut être aérée souvent. On évite aussi de l’étendre dans la chambre à coucher. 

Si votre logement est trop petit pour cela, équipez-vous d’un absorbeur d’humidité qui devrait éviter que le taux d’humidité n'augmente trop.

Aérer

3/10
Aérer

Pour renouveler l’air de votre intérieur, veillez à aérer quotidiennement votre maison, au moins 15 minutes par jour, qu’importe la météo. Si vous habitez en ville, toutefois, ne dépassez pas ce temps, au-delà duquel c’est la pollution extérieure qui risquerait de s’installer chez vous !

Si vous possédez un système de ventilation intégré, vérifiez également que vos bouches d’aération ne sont pas encombrées, dépoussiérez-les régulièrement.

Faire ses travaux en extérieur ou dans une pièce aérée

4/10
Faire ses travaux en extérieur ou dans une pièce aérée

La peinture, le parquet, la moquette et les meubles (en contreplaqué ou en aggloméré notamment) contiennent des composés organiques volatils (COV), ces substances cancérogènes suspectées d’être des perturbateurs endocriniens, mais aussi du bisphénol A (BPA), lui aussi est accusé d’être un perturbateur endocrinien, ou encore du formaldéhyde, un gaz cancérogène.

Les solvants présents dans les peintures seraient par ailleurs responsables de certaines maladies de la peau, du sang, du foie, des reins, de cancers ou encore de troubles de la fertilité.

Assurez-vous donc de faire tous vos travaux d’aménagement et de peinture au printemps ou à l’été, lorsque vous pourrez ouvrir les fenêtres à l’envi sans mettre de chauffage. N’hésitez pas non plus à vous munir d’un masque, de gants et de lunettes pour vous protéger davantage de ces substances polluantes.

Opter pour des revêtements non polluants

5/10
Opter pour des revêtements non polluants

Le contreplaqué, le bois aggloméré, le linoléum et la moquette contiennent de nombreux composés organiques volatils (COV) et peuvent même dégager des substances toxiques, comme le formaldéhyde.

Pour dépolluer votre maison, remplacez-les par des revêtements plus naturels, comme un parquet en bois massif ou du carrelage. 

Investir dans un purificateur d'air

6/10
Investir dans un purificateur d'air

Le purificateur d’airest un plus si vous souhaitez lutter contre les composés organiques volatils (COV). Il filtre l’air pour y éliminer les particules polluantes, mais aussi les allergènes. Plusieurs modèles existent aujourd’hui sur le marché. Mais leur coût peut se révéler particulièrement onéreux (plusieurs centaines d'euros pour un modèle performant). 

Eliminer les parfums d'intérieur et les combustibles

7/10
Eliminer les parfums d'intérieur et les combustibles

Il est aussi conseillé d’arrêter les désodorisants, bougies parfumées et autres diffuseurs de parfum. S’ils peuvent donner une impression de propreté à votre logement grâce à leur odeur plaisante, en réalité, ils polluent nos intérieurs en diffusant des substances toxiques comme le benzène ou le formaldéhyde, parfois irritantes voire cancérigènes. 

Pour les mêmes raisons, il est aussi recommandé de fumer à l’extérieur, ou devant une fenêtre grande ouverte. 

Adopter des plantes

8/10
Adopter des plantes

Les plantes, bien qu’elles ne soient pas la solution miracle pour dépolluer votre maison, peuvent toutefois améliorer la qualité de l’air à l’intérieur, surtout si vous adoptez tous les autres bons gestes au quotidien. 

Mais attention à ne pas surcharger votre habitation de végétaux non plus. Comptez une plante verte de taille moyenne pour environ 10 mètres carrés de surface. 

Parmi les plantes ayant des vertus dépolluantes, le ficus permettrait de venir à bout du formaldéhyde présent dans l'air intérieur et de la fumée de cigarette. 

La fougère serait quant à elle efficace contre les substances émises par les produits d'entretien et l'aloe vera réduirait la concentration de monoxyde de carbone.

La calathea et les chrysanthèmes seraient également utiles pour purifier l'air ambiant.

Bien choisir ses produits ménagers

9/10
Bien choisir ses produits ménagers

Pour un air plus pur à la maison, le choix de vos produits ménagers est essentiel. Exit les produits trop agressifs type javel, décapant et mousse anti-tartre. Derrière leur promesse de propreté ultime, ils diffusent en réalité beaucoup de composés volatils. Optez plutôt pour des produits ménagers biologiques, voire naturels (savon de Marseille, vinaigre, bicarbonate..). 

Passer l'aspirateur régulièrement

10/10
Passer l'aspirateur régulièrement

Pour éliminer poussière et acariens, passez idéalement l’aspirateur au moins deux fois par semaine chez vous. N’oubliez pas d’aspirer les tapis, le canapé, les rideaux, le panier des animaux et les matelas.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.