Passé un certain âge, une problématique devient de plus en plus cruciale : comment protéger ses proches après sa disparition ? C'est pourquoi il convient de s'enquérir des avantages et inconvénients de l'assurance décès et de l'assurance décès obsèques.
©iStockIstock

Assurance décès obsèques : pour financer et organiser les funérailles

A travers ce contrat d’assurance décès obsèques, le souscripteur choisit de financer et, s’il le souhaite, d’organiser les détails de ses propres obsèques : choix de la sépulture, de la crémation ou de l’inhumation, choix des fleurs, des faire-part et tous les aspects des funérailles. Il peut désigner un bénéficiaire (proche ou société de pompes funèbres) pour régler financièrement les obsèques et faire respecter les volontés exprimées. A noter que les cotisations peuvent être versées par un montant unique, par des règlements périodiques ou par viager.

Assurance décès : pour aider ses proches plus librement et plus durablement

L’assurance décès, à l’image de l’assurance-vie, permet, quant à elle, d’apporter au bénéficiaire les fonds pour payer les obsèques et les droits de succession, mais pas seulement. En fonction du capital épargné, le souscripteur peut faire bénéficier ses proches d’une rente soit avec une date d’échéance, soit sans date d’échéance. Toutefois, un contrat d'assurance décès peut s’avérer inutile si d’autres contrats d’assurance intègrent déjà la garantie décès. Quant à l’assurance décès invalidité contractée sur un prêt immobilier, elle peut permettre aux proches de profiter d’un bien acquis qui n’avait pas été complètement remboursé.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.