Jusqu'à présent, les démarches à faire pour percevoir sa pension de réversion étaient presque dissuasifs. Fort heureusement, tout cela a changé il y a peu. Ce qu'il faut savoir.
Pension de réversion : le site qui va vous faciliter la vie est lancéIstock

Au drame de la perte du conjoint s'ajoutait souvent la pagaille administrative. Cette situation devrait cependant prendre fin, rapporte Capital. En effet, les Françaises et les Français qui peuvent théoriquement faire la demande d'une pension de réversion n'auront plus à s'embarrasser de toutes les démarches qui ont ennuyé leurs aînés. Dorénavant, une seule intervention devrait suffire. C'est en tout cas ce que promettaient les autorités compétentes en juillet dernier.

Pourquoi demander une pension de réversion était-il complexe ?

Avant la simplification des démarches annoncées il y a déjà plusieurs semaines, il était nécessaire de demander la réversion pour la percevoir. C'est encore le cas aujourd'hui, certes, mais force est de reconnaître que les choses seront moins complexes. Et pour cause !

Une veuve espérant bénéficier de la réversion de son défunt époux devait contacter l'intégralité des régimes auxquels ce dernier avait pu cotiser. Comme si cela ne suffisait pas, rappelle Stéphane Bonnet - directeur de l'Union retraite - dans les colonnes du mensuel spécialisé en économie, "les régimes existants ont des conditions d'attributions, comme l'âge, la durée du mariage par exemple". C'est pourquoi de nombreuses femmes - elles représentent l'essentiel des demandeurs, puisque 88% de ces pensions leurs sont versées - n'ont pas toujours perçu ce qui leur était dû. 

Sans oublier, bien sûr, les autres conditions éventuelles - comme celles de ressources - qui ont pu elles aussi limiter les demande. "On peut alors se retrouver dans le cas d'une veuve dont le mari a été salarié toute sa vie. Si ses conditions de ressources dépassent le plafond pour la retraite de base, elle peut se dire que c'est pareil pour la retraite complémentaire et ne pas la demander alors qu'elle y avait droit, poursuit l'expert.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.