Le distributeur est un des endroits privilégiés des voleurs pour dérober votre carte bancaire. Si cela vous arrive, votre banque est-elle dans l'obligation de vous rembourser les sommes détournées ? On fait le point.
Distributeur de billets : la banque doit-elle rembourser une carte volée ?Istock
Sommaire

Vous prenez des risques à chaque fois que vous retirez de l’argent liquide. Les espèces n’ont pas dit leur dernier mot à en croire une récente étude de l’Ifop pour la Monnaie de Paris, selon laquelle plus de huit Français sur dix utilisent encore régulièrement les billets et les pièces au fond de leur portefeuille. Qui dit liquidité dit distributeur et c’est là que les choses peuvent parfois se compliquer pour certains.

Distributeur de billets : cible privilégiées des escrocs

Leur disparition se poursuit en France et de nombreuses communes n’ont désormais plus accès à un DAB sans prendre leur voiture. Le dernier décompte de la Banque de France, publié en janvier 2021, estimait à 2 000 le nombre de dispositifs en moins, sur les 50 000 que compte l’Hexagone. La situation est loin d’être alarmante pour l’institution, car "99% de la population habite dans une commune équipée d’au moins un DAB ou dans une commune voisine, située à moins de 15 minutes en voiture". Ce temps de trajet n’est qu’une moyenne et certains Français mettent donc beaucoup plus de temps.

Si vous avez la chance d’avoir un distributeur de billets à proximité de chez vous, vous savez aussi que vous devez être prudent en retirant de l’argent. En effet, c’est à ce moment-là que vous pouvez devenir une cible privilégiée des escrocs qui observent l’endroit, à la recherche de leur prochaine victime. Fausse identité, prétexte pour vous faire retaper votre code… Ils utilisent de nombreux stratagèmes pour dérober votre carte bancaire et faire des retraits à votre place.

Planet vous a donné récemment les bons réflexes à adopter au distributeur, pour ne pas se faire avoir par ce genre d’escrocs. Pourtant, malgré toutes les précautions prises, on n’est jamais à l’abri d’un vol de carte bleue au moment de retirer de l’argent. Si cela vous arrive, à quoi aurez-vous droit de la part de votre banque ? Est-elle dans l’obligation de vous rembourser ? Quels sont vos droits et devoirs ? On démêle le vrai du faux.

Distributeur de billets : comment faire opposition après un vol de carte bancaire ?

Il est très courant de se faire subtiliser sa carte bancaire à un distributeur de billets. Une seconde d’inattention, une confiance accordée à la mauvaise personne et votre précieux termine dans les poches d’une autre personne. Si cela vous arrive, le premier réflexe est de contacter votre banque pour faire opposition.

N’acceptez jamais le numéro de téléphone, mais appelez votre banque. Si le vol a lieu en-dehors des horaires d’ouverture, vous pouvez utiliser le numéro violet donné par le gouvernement, le 0 892 705 705. Ce serveur interbancaire, ouverts 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, permet de faire immédiatement opposition sur sa carte bancaire.

Le site du service public vous conseille également de porter plainte auprès des forces de l’ordre. Si cela vous semble être une perte de temps, le dépôt de plainte peut au contraire vous aidez à vous faire rembourser. "La plainte vous permet d’obtenir un récépissé, c’est-à-dire un document attestant de l’enregistrement de votre déclaration. Vous pouvez transmettre le récépissé à votre banque lors de votre demande remboursement", est-il écrit sur le site.

En parlant de remboursement, que vous doit votre banque si votre carte bleue est volée au distributeur de billets ?

Distributeur de billets : votre banque doit-elle vous rembourser les sommes détournées ?

Les voleurs savent que vous ferez rapidement opposition à votre carte et ils n’attendent donc pas longtemps pour retirer un maximum d’argent, tant qu’ils peuvent le faire. Votre banque est-elle dans l’obligation de vous rembourser ? Oui, en cas de vol ou de perte de votre carte bancaire, votre établissement doit vous rembourser les sommes qui ont été détournées avant votre opposition. Depuis janvier 2018, une franchise de 50 euros peut rester à votre charge, alors qu’elle était de 150 euros auparavant.

Comme le précise le site du ministère de l’Economie, "votre banque doit vous rembourser les sommes volées, sauf dans le cas d’une négligence ou d’une faute de votre part (par exemple si vous avez inscrit votre code au dos de la carte)". Attention, votre établissement devra prouver la négligence. Aussi, "si la demande d’opposition n’est pas effectuée assez rapidement, votre banque peut invoquer une négligence de votre part et ne pas procéder au remboursement des frais sur d’éventuels paiements engagés".

Selon le ministère, il existe plusieurs cas de remboursement pour un vol de carte bancaire :

  • Le code de votre carte bancaire n’a pas été utilisé : "Dans ce cas, vous serez intégralement remboursé sans frais à votre charge", écrit le site.
  • Le code de votre carte bancaire a été utilisé par le fraudeur : "Jusqu’à 50 euros dépensés, il n’y a aucun remboursement. Pour plus de 50 euros dépensés, une franchise de 50 euros s’applique, le reste vous sera remboursé par votre banque".

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.