Une nouvelle arnaque téléphonique sévit en France. Attention, les personnes au bout du fil se font passer pour des agents de l'Etat.

L’avenir d’un enfant tient dans un kit d’urgence . Soutenez UNICEF aujourd’hui ! 

Appel du Trésor public. Plusieurs Français ont bien failli être victimes d'une nouvelle arnaque téléphonique... La mairie de Valbonne (Alpes-Maritimes) a été alertée par de nombreux habitants inquiets de recevoir des coups de téléphone d'individus se faisant passer pour des agents du Trésor public, rapporte Nice-Matin.

Quel est le numéro de téléphone concerné ?

 

Le numéro des malfaiteurs est le 01.78.90.14.71. Ils expliquent aux victimes qu'elles ont un trop perçu versé par le Trésor public et qu'elles peuvent le régulariser via cet appel téléphonique en procédant au blocage des comptes bancaires. Les interlocuteurs demandent ensuite de rappeler ce même numéro, qui est en réalité une arnaque qui peut vous coûter de l'argent.

La mairie a mis en garde les habitants de la commune. Elle explique qu'il ne faut en aucun cas communiquer ses renseignements bancaires ni divulguer de renseignements personnels tels que  l'IBAN, ses numéros de comptes et de cartes de crédit.

Une arnaque similaire par SMS

Une deuxième escroquerie est également fréquente en ce moment, rapporte Nice-Matin. Mais attention, cette fois, elle se fait par SMS. Le numéro concerné, le 04.59.91.00.22, envoie un message, dont le contenu est associé à un site qui n'existe pas : https://amende.gouv-fr.co. Les malfaiteurs demandent aux personnes de régler une contravention, tout en en précisant que c'est urgent car il s'agit du dernier jour de paiement. Une arnaque à laquelle il ne faut surtout pas répondre car le numéro n’est pas attribué et le message ne vient absolument pas des services de recouvrement fiscaux de l’État.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.