Certains Français sont, à l'évidence, les cibles privilégiées de nombreux malfaiteurs. Mais comment les escrocs font-ils pour vous repérer ? Votre patronyme pourrait jouer bien plus que ne le pensiez…
IllustrationIstock

Arnaque : pourquoi les malfaiteurs se basent sur votre prénom ?

"Les escrocs sont de plus en plus professionnels. Fini les mails bourrés de fautes d’orthographe. Désormais les faux agents appellent directement dans les foyers, et savent convaincre", explique Julien Rollet, administrateur des finances publiques dans les colonnes du Parisien (article abonné). Et, d’après le professionnel, ils ne choisissent pas les individus à qui s’attaquer au hasard. "Plusieurs femmes du nom de Paulette ont été victimes d’appels frauduleux", poursuit-il.

Pourquoi s’en prendre spécifiquement aux femmes appelées Paulette ? Sont-elles plus riches que les autres ? Pas nécessairement. Et ça n’est visiblement pas ce qui intéressent les malfrats. Et pour cause ! Le prénom est, souvent, caractéristique d’une époque ou au moins d’une génération. Il permet donc d’identifier des personnes potentiellement plus vulnérables. Une femme appelée Georgette ou un homme appelé Eugène pourraient donc faire office de victime idéale, résume le quotidien régional. C’est pourquoi ils épluchent l’annuaire à la recherche de la cible parfaite : âgée et plus crédule.

"Ils enchaînent les coups de fil et attendent de repérer une voix chevrotante. Leurs méthodes changent régulièrement", alerte pour sa part un "policier spécialisé" contacté par le titre de presse. Ils n’hésitent jamais à usurper l’identité d’acteurs économiques - voire institutionnels - important et expliquent à leur cible qu’il existe un impayé à régler. Tantôt ils se font passer pour des agents du fisc, parfois pour un membre des forces de l’ordre et pointent du doigt une amende qu’il faudrait régler. Parfois encore, souligne le policier, ils inventent des factures ou des achats passés sur internet et exigent de toucher l’argent prétendument dû.

La tendance, rapporte la Direction générale des finances publiques (DGFIP), est nationale. Pour certains et certaines, qui ne retrouveront jamais leur argent, elle a coûté très très cher...

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.