INTERVIEW. Après 39 jours d'aventure aux Philippines, "Koh-Lanta, Le totem maudit" a livré son verdict ce mardi 21 juin au soir et a vu sacrer deux aventuriers : Bastien et François. Épreuves, affinités, confidences… Le cordiste de 32 ans revient sur les moments forts de son aventure pour Planet.
Bastien (Koh-Lanta) : "Je ne suis pas déçu de partager la victoire"©A.ISSOCK/ALP/TF1Service de presse
Sommaire

"C’est incroyable de vivre cette aventure". Ce sont les mots de Bastien, co-vainqueur de cette nouvelle saison de Koh-Lanta. C’est finalement Bastien et François qui remportent ex-aequo cette finale de Koh-Lanta, Le Totem maudit. Les deux hommes, respectivement membres des équipes jaune et rouge, se partageront donc les 100 000 euros promis au vainqueur. Une finale inédite avec trois finalistes et deux vainqueurs qui a fortement divisé le public, mais qui a semblé ravir les deux hommes. Bastien s’est confié sur ce résultat surprenant et sur l’ensemble de son aventure auprès de Planet.fr. 

Victoire partagée : "On était très contents tous les deux", confie Bastien

François, c’est quelqu’un avec qui je partage beaucoup de valeurs humaines

“Je suis pas du tout déçu de partager cette victoire car François c’est quelqu’un avec qui je partage beaucoup de valeurs humaines et le côté sportif aussi. On s’est tout de suite apprécié, on a échangé en allant pêcher ensemble, en faisant du harpon", nous précise le cordiste de 32 ans originaire du Rhône. "À la fin à l’annonce de la victoire, on était très contents tous les deux", assure-t-il. 

Une joie en effet partagée par son acolyte François, le pompier héraultais. "Finir ensemble c’est magnifique. Tous les deux vainqueurs, c’est magnifique, c’est même meilleur que tout seul de partager notre joie ensemble. On est vraiment heureux ce soir", s’est en effet réjoui le chef d’équipe des rouges auprès de l’équipe de Koh-Lanta après sa victoire partagée. 

Voir cette publication sur Instagram

Même s’il est allé au bout de lui-même en gagnant la malédiction du poteau maudit, Bastien a donc été le deuxième à tomber des poteaux après François. Malgré ses grandes qualités d’équilibriste, l’heure et demi à lutter sur une plateforme plus petite que ses adversaires à cause du poignard maudit a épuisé toute son énergie. "Sur un pied d’égalité, j’aurais pu me battre pour la première place avec de grandes chances, mais le fait d’avoir lutté pendant une heure et demi avant de battre la malédiction m’a rendu beaucoup plus faible. J’essayais de bouger les pieds pour retrouver du sang mais c’était très compliqué, j’avais une douleur immense sous la voûte plantaire", se souvient auprès de Planet l’aventurier. 

Bastien : "À la fin, je pensais plus du tout aux couleurs"

Malgré cet échec, le jeune passionné de montagne a eu la chance d’être choisi par François après la victoire de Géraldine, qui s’est contre toute attente imposée sur l’épreuve finale après sa deuxième place encourageante à l’épreuve d’orientation. Un choix pas très stratégique qui ne l’a pas tant surpris que ça l'ancien saisonnier de ski. "À la fin, je pensais plus du tout aux couleurs, c’était juste au talent. Donc quand il m’a choisi je me suis dit que c’était mérité vu le parcours que j’ai eu", confie Bastien. Selui lui, "quand (François) a été choisi, il s’est dit qu’il n’y avait pas de belle victoire sans beau combat et il a choisi la personne qui mérite le plus de gagner à ses yeux".

Voir cette publication sur Instagram

L’aventurier croit au destin et à son étoile et est fier de son aventure. "Vous l'aurez compris, sur l'île, nous ne contrôlons jamais réellement notre destin. Des successions de surprises et coups du destin affleurent et détournent l'histoire que nous avions pensé", expliquait-il récemment sur son compte Instagram. 

Bastien (Koh-Lanta, Le totem maudit) : "J’ai joué avec mon capital sympathie"

Ce baroudeur habitué aux voyages en sac à dos est parvenu à faire l’unanimité sur le camp des jaunes comme sur celui réunifié. Un caractère aussi calme que plein d’humour qui a remporté l’adhésion de tous les aventuriers. "J’ai joué avec mon capital sympathie de par ma bonhommie en m’éloignant des problèmes souvent. Je suis quelqu’un de sympa et marrant et j’suis comme ça dans ma vie de tous les jours donc j’ai pas fait la course aux votes et j’ai continué à jouer sur mon capital sympathie et ça s’est bien passé finalement”, confie Bastien. 

Voir cette publication sur Instagram

Quand on lui demande s’il n’est pas trop déçu d’avoir perdu la victoire à cause du vote d’Olga, son ancienne coéquipière chez les jaunes, qui aurait pu faire basculer les votes et qui a choisi Géraldine, Bastien fait une nouvelle fois preuve de beaucoup de recul et de fair-play. "J’ai été un peu surpris mais j’ai très vite compris qu’elle avait créé des affinités avec Géraldine. Moi-même j’ai plus créé d’affinités avec Fouzi en peu de temps qu’avec Olga pendant toute notre aventure chez les jaunes. J’aurais préféré voir revenir Fouzi d’une épreuve éliminatoire qu’Olga pour exactement les mêmes raisons", conclut-il sans rancœur. 

Il ne garde d’accueil aucune animosité envers Nicolas, l’agent infiltré des rouges chez les jaunes. "Je m’en suis rendu compte en regardant les épisodes, j’ai pas du tout vu ce qu’il se tramait à l’époque. Je trouve que Nico a assumé sur le plateau ses alliances", confie-t-il à Planet. Bastien estime qu’il a été loyal envers ses premières affinités avec les verts et moins avec les jaunes, mais pour le vainqueur de Koh-Lanta, le Totem Maudit, "c’est comme ça c’est le jeu". Il ne conserve aucune rancune contre son ancien compagnon d’aventure avec qui il s’est très bien entendu. Le cordiste assure même que "Nicolas est une très belle personne et un père formidable".

Koh-Lanta : une aventure humaine et des "Koh-Pains" avant tout

Koh-Lanta est avant tout une aventure humaine et c’est l’essentiel de ce que Bastien conserve après sa victoire. On le voit beaucoup sur les réseaux sociaux avec d’anciens aventuriers. Il est parvenu à créer de réelles et solides amitiés sur le jeu avec notamment  "Colin, Jean-Charles, François, Louana, Anne-Sophie, Olga". "On se voit quand même souvent. On a un bon groupe et c’est très agréable. On s’est rendus compte qu’au-delà de cette aventure, qui aurait pu nous opposer, tout ça nous a vraiment rapproché. On a fait la part des choses du jeu et de la vie en dehors du jeu. On est une belle équipe et on prend énormément de plaisir à se revoi r et à organiser des petits projets ensemble", confie le cordiste à Planet. On les a d'ailleurs vus ensemble au Festival de Cannes

Voir cette publication sur Instagram

Au-delà des week-ends chez les uns et chez les autres, les "Koh-Pains", comme s’appellent souvent les anciens aventuriers, ont aussi "des projets, notamment sportifs, pour aller courir à droite à gauche, comme en Guadeloupe ou des événements comme la Spartan race et des festivals". "La beauté d’une amitié ne s’explique pas, elle se vit", écrivait notamment Bastien sur Instagram en légende d’une photo avec tous ses amis d’aventure près d’une piscine. 

Voir cette publication sur Instagram

Bastien a également réalisé et construit de ses mains un banc en Fuste avec deux autres aventuriers, Jean-Charles et Colin. Un banc vu comme"“le symbole d'une union au service d'une cause impérieuse". Leur œuvre a en effet été vendue aux enchères et les fonds récoltés seront intégralement reversés à l'association Bertrand Kamal, aventurier de la saison de "Koh-Lanta, les 4 Terres" décédé brutalement d’un cancer du pancréas. 

Bastien (Koh-Lanta, Le totem maudit) : "Les victoires en équipe, pour moi, c’est le plus fort"

Koh-Lanta est une aventure incroyablement difficile sur le plan physique comme mental. Si Bastien a toujours su garder le mental, il y a bien eu un moment où il a pensé abandonner. “Le seul moment où je me suis dit : 'Là j’ai envie de craquer’, c’est le moment où il fallait faire tenir en équilibre des palets, c’est la dernière épreuve d’immunité. C’était le pire souvenir car c’était l’enfer, c’était vraiment l’épreuve qui a duré hyper longtemps, 1h40 je crois, mais ça aurait pu durer indéfiniment", se souvient douloureusement l’aventurier.

Quant au meilleur moment, pour Bastien, "le meilleur souvenir c’est simplement jubiler en équipe". "Les victoires collectives c'était les meilleures parce que tu gagnes en équipes, tu partages un moment fou, c’est collégial. À ce moment-là y’a plus rien qui compte à part la cohésion d’équipe. Les victoires en équipe, pour moi, c’est le plus fort", précise le jeune homme originaire du Rhône. 

Voir cette publication sur Instagram

Koh-Lanta est une accélération de vie. Dans le dernier épisode, Bastien explique avant l’épreuve des poteaux que ça a changé ses priorités et qu’il souhaite se rapprocher de ses proches. "Avant je les voyais quand j’avais le temps et maintenant je bloque des périodes pour eux, je prends le temps de les voir. Ça a changé la fréquence à laquelle je vois ma famille", nous a confié le jeune homme. Dans l’émission, il a également beaucoup évoqué son ex-petite amie, qui l’a poussé à s’inscrire au programme de Koh-Lanta. "On a toujours la même relation, c’est quelqu’un que j’ai plaisir à voir et à appeler de temps en temps au téléphone. C’est devenu une amie à laquelle je tiens", confie à ce sujet Bastien.  

Avec les 50 000 euros de sa victoire, Bastien compte d’ailleurs "faire profiter (s)es parents et (s)a famille qui s'agrandit un petit peu". "Faire un week-end j’imagine, puis en garder un petit peu. Peut-être un projet de pied-à-terre quelque part ou un projet sportif, je sais pas", détaille l’aventurier. 

Bastien (Koh-Lanta) : "Je savais que je pouvais gagner"

Malgré son statut d’éternel deuxième sur de nombreuses épreuves, Bastien reste très fier de son parcours. Il a finalement réussi à s’imposer sur trois épreuves individuelles après la réunification. "Je savais que je pouvais gagner à tout moment. Je suis parfois tombé sur un François qui faisait ça depuis tout petit ou Louana qui est vraiment très forte, mais souvent ça s’est joué à pas grand-chose pour être premier. Au final j’aimais bien ma deuxième place et quand j’y repense j’ai été une fois troisième je crois, beaucoup été deuxième, parfois premier. À la fin, c’est plutôt un beau tableau de chasse", relativise avec le sourire l’aventurier.

Voir cette publication sur Instagram

Concernant la seule fois où il a perdu son calme légendaire sur l’épreuve d’orientation, au moment où il a réalisé qu’il s’était trompé de couleur en regardant la balise, le jeune homme ironise sur son manque d’attention. "Avant de partir mon pote Benjamin m’a dit : 'Bast si tu vas à l’orientation, te trompe pas de couleur'… Et je me suis trompé de couleur et du coup quand je me suis aperçu de ça je me suis dit : 'Mais j’suis teubé !'. J’ai ragé parce que c’est fatigant. Il faut savoir que entre Denis et la balise, il y avait 1 km donc revenir à la table d’orientation, c'était horrible", se souvient encore Bastien. 

Voir cette publication sur Instagram

Koh-Lanta All Stars : "Je dirais pourquoi pas ?"

Malgré la dureté de l’aventure, Bastien envisage même de retourner sur Koh-Lanta afin de remettre en jeu son titre. "Si le futur me porte vers un futur All Stars, je dirais pourquoi pas. En tout cas, je ne suis plus fermé à cette idée-là", précise l’aventurier. "C’est quand même incroyable de vivre cette aventure, les épreuves sont folles donc pourquoi pas retenter et rencontrer de nouvelles personnes. Quant aux autres émissions, on verra ce qu’on me propose sur le moment", conclut le vainqueur de Koh-Lanta, Le totem maudit

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.