Incompréhension ! Tel pourrait être votre état d'esprit au versement de votre pension de base ce 9 janvier. Planet vous en explique la raison.
IllustrationIstock

Retraite et prélèvement à la source : un calcul invraisemblable

Une vérification quasi impossible !Alors que les pensions de base des 14,1 millions de retraités du régime général, versées le 9 janvier, seront pour la première fois soumises au prélèvement à la source, une énigme apparaît.

Outre l’inquiétude liée à la diminution mécanique de la rémunération, ceux souhaitant calculer si le montant qui leur est prélevé est bien le bon, pourraient obtenir des résultats inexacts.

Comme le notifie Capital, vous pourrez en effet être tenté de multiplier votre pension nette, avant impôt sur le revenu, par le taux (individualisé ou neutre) qui vous a été communiqué par le fisc l’été dernier.

Publicité
Publicité

Problème, ce n’est pas celui-ci qui doit être appliqué… Vous pourrez alors penser que la somme prélevée est trop importante, à tort.

A lire aussi :Retraite : pourquoi vous devriez (très) probablement retarder votre départ

Retraite et prélèvement à la source : un montant non communiqué

Pour arriver à la bonne somme, il faut en réalité utliser le taux “net fiscal”, correspondant à un montant légèrement supérieur au net payé avant impôt. Il réintègre en effet des éléments, dont une partie de la CSG, non déductible du revenu imposable.

L’inconvénient, c’est que celui-ci est introuvable. Contacté par Capital, la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse) a indiqué qu’il n’y avait aucun moyen de retrouver ce montant “net fiscal” via votre compte personnel de l’Assurance retraite. “Actuellement, ce montant n’est envoyé qu’une fois par an.”

Dans cette attente, vous devrez donc faire confiance à l’administration, qui de son côté, risque d’être submergée d’appels…