Les pensions de retraite ne se perçoivent pas automatiquement. Or, près d'un bénéficiaire sur trois ne fait pas valoir l'ensemble de ses droits, révèle une étude publiée ce jeudi 16 décembre par la Caisse des dépôts, gérante de ce régime. Plusieurs milliards d'euros ne sont ainsi pas redistribués.
Retraite complémentaire : vous vous privez peut-être d’une pension sans le savoirIllustrationIstock
Sommaire

Vous avez été contractuel dans la fonction publique au cours de votre carrière ? Vous passez peut-être alors à côté d’une pension de retraite complémentaire. Car, si vous n’en faites pas la demande, vous ne pourrez malheureusement pas profiter de vos droits acquis à l’Ircantec, régime complémentaire des contractuels des trois versants de la fonction publique (d’État, hospitalière et territoriale). C’est ce que révèle la Caisse des dépôts, gérante de ce dernier, au sein d’une étude publiée ce jeudi 16 décembre : "Fin septembre 2021, une personne sur trois née entre 1947 et 1952 et ayant acquis des droits retraite à l’Ircantec ne les avait pas faits valoir." Le préjudice se monte en moyenne à 200 euros brut par an, soit 1,5% des engagements de l’Ircantec qui s’élèvent 3,3 milliards d’euros !

Retraite complémentaire : un actif sur trois ne fait pas valoir ses droits à l’Ircantec

De fait, un actif sur trois ayant acquis des droits à l’Ircantec durant sa vie professionnelle ne fait pas valoir ses droits, rapporte Capital. Quelles en sont les raisons ?

Job d’été, CDD en début de carrière… Ce non-recours est principalement dû à la faible part de droits acquis dans ce régime. De nombreux actifs y ont donc cotisé sans le savoir ou sans s’en souvenir. Lors du départ à la retraite, la pension que peut verser l’Ircantec est alors très faible. "En 2020, les nouveaux retraités de droit direct y ont cotisé en moyenne 5 ans et 6 mois", dévoile le rapport. Dans le détail, "52% des comptes de moins de 50 points ne sont pas liquidés, alors que seulement 5% des comptes de plus de 3 000 points n’ont pas fait l’objet d’une demande de retraite", détaille la Caisse des dépôts.

Comment savoir si vous pouvez en bénéficier ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.