Une Anglaise a récemment eu la très désagréable surprise de découvrir une tête de lézard dans la sauce bolognaise vegan qu'elle avait acheté dans un magasin Lidl. L'enseigne lui a présenté des excuses et une enquête a été ouverte.
Lidl : l’enseigne s’excuse après qu’une cliente a trouvé une tête de lézard dans son pot de sauce tomateIstock

Une histoire capable de couper l’appétit aux plus sensibles. En mai dernier, une Anglaise vivant dans l’Essex (nord-est de Londres) a vécu une expérience "traumatisante" à cause d’un aliment acheté dans un magasin Lidl. Ainsi que le rapportent nos confrères du Mirror, Polly Wheaton a raconté avoir découvert une tête de lézard dans un pot de sauce tomate. Comble de l’histoire, cette sauce était censée être vegan.  La mère de famille et ses deux enfants ne s’en seraient pas rendu compte au moment de la préparation du repas, mais à la fin…

Lidl a commencé par faire la sourde oreille

Polly Wheaton a en effet expliqué que l’une de ses filles aurait fait la terrible découverte alors qu’elle finissait son assiette. Pour elles trois, il ne fait aucun doute que la tête de l’animal provenait du pot de sauce qu’elles venaient de déguster. La mère a donc aussitôt contacté l’enseigne allemande de hard discount pour faire part de son mécontentement. Mais force est de constater qu’elle s’est heurtée à un mur. "Je les ai contactés régulièrement au cours des six dernières semaines, et tout ce qu’ils m’ont dit, c’était que leur équipe en charge des plaintes était en train de s’en occuper, a-t-elle déploré dans les colonnes du Mirror (…) Je pense que ce dossier aurait dû avoir la priorité, par rapport à une plainte sur une boîte de haricots abîmée, par exemple". Furieuse, Polly Wheaton s’est ensuite emparée des réseaux sociaux pour partager son histoire et tenter de faire réagir Lidl.

Un plan qui a fonctionné : les médias anglo-saxons ont en effet relayé son histoire et l’enseigne a finalement accepté de sortir du silence. "Nous avons été vraiment désolés d’apprendre cette histoire, a déclaré son porte-parole auprès de South West News Service (SWNS) et nous tenons à nous excuser sincèrement pour l’angoisse qu’elle a pu causer". Et celle-ci d’ajouter : "Après la plainte de la cliente, l’affaire a été immédiatement portée à l’attention de notre équipe d’Assurance Qualité qui a lancé une enquête auprès de nos fournisseurs". Des mesures qui ne sont cependant pas suffisantes pour Polly Wheaton.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.