INTERVIEW. En public, elle est une épouse comblée auprès d'un mari attentionné. En privé, c'est une femme qui sombre de plus en plus, entraînée par ses désillusions. Dans son livre "L'affaire Dupont de Ligonnès, La secte et l'assassin", Guy Hugnet suit la trajectoire du couple, faite d'incompréhensions, de trahisons et de ruptures dont il ne se relèvera pas.
Le mystère Agnès Dupont de LigonnèsLa porte de la maison de Nantes où Xavier Dupont de Ligonnès a tué sa femme et leurs enfants.AFP

Presque 20 ans de mariage ! En 2011, Xavier et Agnès Dupont de Ligonnès devaient fêter leurs noces de porcelaine. Aux yeux de leurs amis, ils forment un couple parfait, entouré de quatre beaux enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît. Unis, amoureux, cultivés, avec une bonne situation… Ils ont tout pour eux. Pourtant, derrière la façade, le portrait se révèle beaucoup moins flatteur mais ça, personne ne le sait à part eux. S’ils sont toujours mariés, Xavier et Agnès mènent leur vie en parallèle, chacun pris au piège de désillusions qu’ils n’arrivent pas à partager avec l’autre. De la rancœur, des décisions qu’ils regrettent et un manque flagrant d’intimité empoisonnent les relations du couple.

Agnès Dupont de Ligonnès : elle était "follement amoureuse de son mari"

Le matin du 3 avril, Xavier Dupont de Ligonnès a déjà mûri sa décision : il va tuer sa femme et ses quatre enfants, puis ensevelir les corps sous la terrasse de leur maison. Acculé financièrement, pris dans une spirale d’échecs dont il n’arrive pas à sortir, le quinquagénaire n’imagine pas d’autre solution que cette décision radicale, celle d’un fou. Beaucoup de choses ont été écrites sur Xavier Dupont de Ligonnès ces dernières années, mais très peu sur son épouse Agnès. Présentée comme une femme sans relief issue d’une bonne famille bourgeoise versaillaise (Yvelines), catholique et mère au foyer, elle a presque été passée sous silence depuis le drame en 2011.

L’enquête menée par le journaliste et écrivain Guy Hugnet, dans son livre L’Affaire Dupont de Ligonnès, La secte et l’assassin (Éditions de l’Archipel), dresse au contraire le portrait d’une femme de caractère, bien moins docile que ce qu’on a voulu dire. Une femme profondément triste aussi, engluée dans un quotidien, bien loin de la vie dont elle rêvait mais dont elle n’arrivait pas à s’extraire.

Tout commence dans les années 1970. La jeune Agnès vit alors à Versailles avec ses parents et ses frères, fréquente peu l’église et "mène ses parents par le bout du nez", écrit Guy Hugnet, qui a recueilli le témoignage de proches, et s’appuie sur la correspondance d’Agnès dont il publie de larges extraits. L’auteur dresse le portrait d’une adolescente "dotée d’un sacré caractère et [qui] n’a pas l’habitude de s’en laisser conter". Drôle, grande gueule, elle fait ce qui lui chante, aime sortir, boire, danser et fumer. "Elle a été décrite comme la Versaillaise nunuche, catholique coincée, un cliché en réalité car elle n’était pas du tout comme ça", rappelle-t-il à Planet. Une "super copine" disponible pour ses amies, mais qui peut aussi "se montrer vacharde et très possessive".

En 1979, alors âgée de 17 ans, Agnès croise la route de Xavier Dupont de Ligonnès et tombe "follement amoureuse de lui", nous précise Guy Hugnet. Ils sont jeunes, insouciants, la vie est belle en région parisienne et dans le sud de la France, avant une fin brutale de non-recevoir. Au milieu des années 1980, Xavier préfère à la petite Agnès une grande blonde Allemande, rencontrée dans un camping en Corse. Après l’avoir quittée pour une autre et sillonné les Etats-Unis, Xavier Dupont de Ligonnès revient finalement vers Agnès. Au début des années 1990, le voilà de retour à Versailles, avec des projets plein la tête. Elle vient de donner naissance à un garçon appelée Arthur dont le géniteur a pris la poudre d’escampette. Qu’importe, Agnès est toujours amoureuse de ce beau gosse aux Ray Ban qui adopte l’enfant.

Les noces sont célébrées en secret à Draguignan. Un mariage d’amour pour elle, mais pour lui ? "Ça semble être plus un mariage de raison qu’autre chose", explique Guy Hugnet à Planet, ajoutant : "Elle était vraiment raide dingue de lui mais il n’y a pas d’éléments, dans tout ce qu’il écrit, qui montrent que Xavier était vraiment amoureux d’elle". Rapidement la famille s’agrandit avec la naissance de Thomas. Mais le bonheur conjugal laisse progressivement place à une série de ruptures, jusqu’au point de non-retour.

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.