Camping : tous les endroits où vous n’avez pas le droit de bivouaquer
En France, le bivouac n'est autorisé que dans certaines zones. Alors, cet été, si vous comptez faire du camping sauvage, gare à l'endroit où vous décidez de planter votre tente : vous pourriez risquer une amende salée.

Si pour vous, les vacances idéales riment avec liberté totale, vous êtes sûrement adepte du camping sauvage. Quoi de mieux, face à un paysage stupéfiant, que de pouvoir planter la tente juste en face. Ou de s’octroyer le plaisir de camper un peu partout…. Enfin, presque partout.

Car le camping sauvage en France est réglementé. “Le camping sauvage, c'est-à-dire pratiqué isolément et hors d'un terrain aménagé, est autorisé à la condition d'obtenir l'accord du propriétaire du terrain, mais dans certains lieux, il est interdit”, explique service-public.fr

Les personnes qui campent dans ces endroits interdits encourent jusqu'à 1 500 € d'amende, précise Dossier Familial

Dans notre diaporama, découvrez les 7 zones où vous n’avez pas le droit de planter votre tente. 

Camping sauvage : les règles de savoir-vivre

Il existe aussi quelques règles de savoir vivre à respecter si vous voulez être un bon “campeur sauvage” :

  • Respectez l’environnement et l’espace dans lequel vous vous trouvez : ne vous étalez pas, triez vos déchets et restez discrets
  • Renseignez vous sur la réglementation locale en matière de feux de camp et de barbecues
  • Arrivez tard, et partez tôt ! Il est déconseillé de camper plus d’une nuit au même endroit. 
  • Choisissez un endroit discret et à l’écart. 
  • Ne laissez rien traîner en dehors de votre tente

Vous n’avez pas d’inspiration pour votre voyage ? Selon le site generationvoyage.fr, les 7 meilleurs sites de l’Hexagone pour du camping sauvage sont :

  • Le parc naturel du Vercors
  • Le parc national des Pyrénées
  • Le parc naturel régional des volcans d’Auvergne
  • Le parc national du Mercantour
  • Le parc naturel régional d’Armorique
  • Le parc national des Ecrins
  • Le parc national des Cévennes
Lancer le diaporama

A proximité d’une route ou de la voie publique

1/7
A proximité d’une route ou de la voie publique

Il est interdit de camper, même temporairement, à proximité d’une route ou d’une voie publique, précise service-public.fr

A proximité d’un monument historique ou d'un site classé

2/7
A proximité d’un monument historique ou d'un site classé

Ne campez pas près d’un monument historique répertorié, ou près d'un site classé (ou en instance de classement. Vous vous exposez à une amende. 

Sur un terrain privé

3/7
Sur un terrain privé

Le camping sauvage est autorisé sur les terrains et parcelles privées “à condition d'obtenir l'accord du propriétaire du terrain”, explique service-public.fr.

Dans certaines zones des parcs nationaux

4/7
Dans certaines zones des parcs nationaux

Renseignez-vous avant de planter votre tente si vous explorez un parc national. “Dans le Parc national des Cévennes, le bivouac n’est autorisé que dans certaines zones”, précise par exemple TF1

Voir la suite du diaporama

Sur les rivages de la mer

5/7
Sur les rivages de la mer

Bivouaquer au bord de la mer ou de l'océan est interdit. Vous risquez une amende de 1500 euros.

A moins de 200 mètres des points d’eau utilisés pour la consommation

6/7
A moins de 200 mètres des points d’eau utilisés pour la consommation

Camper à moins de 200 mètres des points d’eau est également prohibé. 

Les interdictions locales

7/7
Les interdictions locales

Certaines communes ont une réglementation spécifique en matière de camping sauvage. Renseignez vous en mairie.