Dix ans après la tuerie de Nantes, la bâtisse du 55 boulevard Schuman est de nouveau habitée. Qui en sont les nouveaux propriétaires ? Retour sur les dernières années de la "maison de l'horreur"
Xavier Dupont de Ligonnès : qui vit désormais dans "la maison de l’horreur" ?AFP

Dix ans se sont écoulés, mais les murs de la maison témoignent toujours de l’horreur qui s’est déroulée à l’intérieur. Nous sommes au début du mois d’avril 2011, le printemps a fait son apparition à Nantes (Loire-Atlantique) et la vie poursuit son cours dans les habitations du boulevard Robert Schuman, une large artère qui mélange écoles, commerces et maisons anciennes.

Maison "de l'horreur" : retour au 55 boulevard Schuman

C’est au numéro 55 que le drame se joue à partir du 3 avril, lorsque Xavier Dupont de Ligonnès décide de tuer sa femme Agnès et leurs quatre enfants, les abattant à bout portant après les avoir drogués. Depuis, la vieille bâtisse d’apparence bourgeoise ne cesse d’être au-devant de la scène médiatique et d’alimenter certaines conversations dans le quartier. Interrogée par Le Figaro, des habitants expliquent pourtant qu’"il ne faut pas réduire le boulevard Schuman à ce fait divers" car "ce quartier, c’est bien plus que ça".

Dix ans après, les voisins ne veulent plus en parler, sauf peut-être "pour faire la conversation", à huis clos, une fois la porte de leur logement refermée. Il est pourtant impossible d’oublier ce qu’il s’est passé, d’autant plus quand l’auteur supposé des cinq meurtres a disparu sans laisser de trace. Est-il encore vivant ? S’est-il suicidé dans le sud de la France ? Personne ne le sait et les pistes évoquées ne sont que des théories. Il y a pourtant une chose qui demeure et qui ne change pas : la maison du 55 boulevard Schuman. Après plusieurs années, elle est toujours habitée. Qui vit donc désormais dans celle que l’on surnomme "la maison de l’horreur" ?

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.