Le gouvernement pourrait annoncer le troisième confinement dans quelques jours. Il semble désormais penser qu'un modèle "hybride" serait le plus adapté à la situation sanitaire.
Reconfinement hybride : le nouveau plan du gouvernementAFP

Le sujet aura déchiré l’exécutif. Certains ministres, c’est le cas de Jean-Michel Blanquer, âprement marqué leurs désaccords avec les autres au sujet du nouveau reconfinement qui s’annonce et qui, somme toute, devrait s’avérer inévitable. Cela n’a rien d’étonnant : trois variants du coronavirus Covid-19, au moins, circulent sur le sol français dont deux en métropole. Or, les autorités sanitaires sont formelles : les covid mutants britannique et sud-africain sont largement plus contagieux que le SARS-CoV 2 que l’Hexagone est désormais habitué à affronter. Ce seul fait, indique Le Monde, les rend plus dangereux. 

Face à la dégradation de la situation épidémiologique - 20 000 nouveaux cas quotidiens sont désormais référencés en France -, le gouvernement s’est rapidement retrouvé au pied du mur. D’autant plus que de nombreux praticiens, parfois très médiatiques, ont énoncé la nécessité d’un reconfinement pour mieux tasser la propagation de la maladie. Ce que n’a guère apprécié le chef de l’Etat. Mais dorénavant, il n’apparaît plus possible de repousser l’échéance, indique BFMTV. "L’exécutif devrait prendre une décision d’ici la fin de la semaine, après s’être donné le temps de la réflexion", énoncent nos confrères.

Le gouvernement va-t-il opter pour un reconfinement "hybride" ?

"Attendre mercredi est quasiment impossible, car les projections liées aux variants ne permettent pas ce luxe. Cela donnerait l’impression qu’on inflige un supplice aux Français qui n’en peuvent déjà plus", confie d’ailleurs un proche d'Emmanuel Macron.

Initialement, Gabriel Attal semblait évoquer un reconfinement "très serré". Cette piste n’est plus réellement privilégiée par le gouvernement, poursuit BFMTV.

En vérité, l’exécutif lorgnerait désormais vers un "confinement hybride", plus acceptable socialement mais tout de même plus à même que le couvre-feu de freiner l’épidémie de coronavirus. Récapitulatif de ce que cela implique, concrètement.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.