Curtis, le chien qui était avec Elisa Pilarski le jour de sa mort, se trouve toujours dans une fourrière. Une cagnotte a été créée pour lui venir en aide et a récolté près de 7 000 euros. Christophe, compagnon de la victime, a récemment accusé une femme d'avoir bloqué l'argent de la cagnotte. Interrogée par Planet, elle dément fermement ces accusations.
Mort d’Elisa Pilarski : que s’est-il passé avec la cagnotte pour Curtis ? AFP

C’est une affaire dans l’affaire. Deux mois après le décès d’Elisa Pilarski, dont le corps a été retrouvé dans une forêt de l’Aisne le 16 novembre dernier, une polémique a déferlé sur les réseaux sociaux. Mercredi 23 janvier Christophe Ellul – le compagnon de la jeune femme – a posté un message sur sa page Facebook, affirmant que la cagnotte pour son chien Curtis avait été détournée. La cagnotte avait été lancée afin de pouvoir financer les frais d’avocat de l’animal, placé sous "réquisition judiciaire" dans une fourrière de Beauvais. Fin décembre, le compagnon d’Elisa Pilarski expliquait vouloir le transfert de l’animal dans un centre spécialisé pour les animaux traumatisés. La cagnotte a rencontré un succès important puisque près de 7 000 euros ont été récoltés pour l’animal.

Cagnotte pour Curtis : que s'est-il passé ?

Sur Facebook, Christophe écrit que "la personne à qui nous avons demandé de créer la cagnotte s’est permise de se l’approprier au moment où nous avons voulu débloquer l’argent". Contactée par Planet, la femme mise en cause par Christophe, M., dément formellement les accusations portées à son encontre. "Il y a 15 jours, une première demande de virement a été faite sur le compte de Sandrine, la sœur de Christophe. La demande a été refusée par Leetchi donc j’ai refait une demande mardi et elle a été refusée une nouvelle fois. J’ai fait un mail à Leetchi, qui m’a expliqué qu’il fallait des justificatifs avant que l’argent puisse être transféré".

La jeune femme explique à Planet avoir demandé les RIB des avocats engagés pour la défense de Curtis, mais ne jamais les avoir obtenus. Elle voulait en effet leur transférer l'argent directement. Selon elle, c’est à ce moment-là que Christophe Ellul a posté son message l’accusant d’avoir détourné la cagnotte pour Curtis. Désormais, le problème aurait été réglé et le virement pourrait avoir lieu. Mais M. affirme avoir demandé à la plateforme Leetchi qu’elle rembourse l’ensemble des participants.

La jeune femme a publié sur son compte Facebook des captures d’écran de ses échanges avec Leetchi. Elle a également publié un long message dans lequel elle explique pourquoi et comment elle en est venue à s’occuper de cette cagnotte pour le chien de Christophe Ellul, qu’elle ne connaissait pas avant le drame. Auprès de Planet, elle confirme avoir été sollicitée au mois de décembre afin de trouver de l’aide pour Curtis. On lui aurait ensuite demandé de créer une cagnotte, qui a dépassé toutes leurs espérances. Pour expliquer le message posté par le compagnon d’Elisa Pilarski sur Facebook, elle évoque une dispute qui aurait eu lieu entre eux il y a déjà plusieurs jours.

Contacté par Planet, l’avocat de Christophe Ellul, Me Eric Alligné, affirme que tout ce que dit la jeune femme "est totalement faux". "C’est une personne de mauvaise foi, qui a voulu détourner une cagnotte, elle essaie de salir Curtis, mon client Christophe Ellul pour se dédouaner d’avoir voulu détourner de l’argent", ajoute l’avocat. "Je ne sais pas si on peut accorder aucun crédit à ce qu'elle dit", conclut l'avocat de Christophe Ellul. Dans son message posté sur Facebook, le compagnon d'Elisa Pilarski accuse la jeune femme d’avoir "profité de [sa] tristesse". Des accusations qu’elle réfute une nouvelle fois.

Femme enceinte dévorée : que se passe-t-il dans son village ? Femme enceinte dévorée : que se passe-t-il dans son village ? Elisa Pilarski vivait avec son compagnon à Saint-Pierre-Aigle, dans l'Aisne. Un village qui ne lui a pas rendu d'hommage.

Jouez au jeu concours de La Banque Postale et tentez de remporter un chèque cadeau d'une valeur de 500€.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.