D'après une enquête, le constat est sans appel : le chef de l'Etat actuel est bien plus dépensier que son prédécesseur, François Hollande. Les charges du palais présidentiel ont en effet augmenté de 7% en 2018. Les frais de ménages ont coûté très cher !

Les comptes ont terminé dans le rouge à l'Elysée en 2018. C'est un fait, le président Emmanuel Macron dépense beaucoup. L'Obs a révélé que les charges du palais présidentiel ont augmenté de 7% en 2018. Un déficit qui a obligé le chef de l'Etat a pioché 5,7 millions d'euros dans les caisses laissées par François Hollande.

Des frais de ménages très élevés

Parmi les dépenses soulignées par L'Obs, le budget lié aux frais de ménages s'est envolé en 2018. D'après la présidence, le montant s'est élevé à 680 000 euros. A noter que la moquette or et rouge du palais présidentiel a coûté 300 000 euros. Les travaux entrepris à l'Elysée ont été d'un demi-million d'euros.

Comment expliquer une telle somme ? Le palais présidentiel est grand : il contient plus de 13 000 mètres carrés de vitres, 30 000 mètres carrés de sols à laver et 141 toilettes à garder propre : "Nous avons préféré confier ce travail à une société extérieure, plutôt qu'à des personnels statutaires, dont ce n'était pas la mission première", s'est justifié le nouveau directeur de la communication, Joseph Zimet.

Frais alimentaires, achat de voitures, dépenses de personnels

Les frais alimentaires ont, eux aussi, été conséquents en 2018 avec un montant de 500 000 euros. L'Elysée explique avoir organisé plus de repas de travail comme par exemple, le 21 novembre 2018 où le chef de l'Etat avait invité 2 000 élus locaux, en pleine crise des "gilets jaunes".

Concernant l'achat des nouvelles voitures, celles-ci ont coûté 89 669 euros l'année dernière. Par ailleurs, le nombre de véhicules achetés sous le mandat d'Emmanuel Macron a bien augmenté : 82 engins contre 64 sous François Hollande.

Enfin, pour les dépenses de personnels, la facture a aussi été salée. En effet, l'Élysée a fait appel à un prestataire extérieur, Eurogroup Consulting, qui a reçu 259 773 euros. Cependant, la présidence a assuré que cette dépense devrait légèrement baisser en 2019.

En 2019, les dépenses s'élèvent à 2,5 millions d'euros

Pour 2019, les dépenses sont tout autant importantes. En effet, elles s'élèvent à 2,5 millions d'euros.  Joseph Zimet a expliqué que ces charges sont nécessaires : "Nous travaillons plus, nous voyageons plus, nous recevons plus, et surtout nous investissons pour l’avenir en sollicitant nos fonds propres", conclut-il.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.