Ce jeudi 20 mai, un numéro inédit de Cash Investigation était diffusé sur France 2. Cette fois-ci, Elise Lucet s'est attaquée à un sujet épineux : la protection de nos données personnelles. Comme à son habitude, la célèbre journaliste n'a pas épargné ses contradicteurs.
Cash Investigation : les punchlines d'Elise Lucet enchante une nouvelle fois les internautesAFP

Avec Elise Lucet, le téléspectateur ou la téléspectatrice sait qu'il risque de passer une soirée mouvementée et pleine de rebondissements. Ce jeudi 20 mai, les fans de Cash Investigation n'ont donc sans doute pas été déçus. 

Il faut dire que l'émission de France 2 traitait d'une question plutôt sensible. "Nos données valent de l'or", tel était le thème de ce nouveau numéro du magazine d'enquête. Au sommaire, révélations en cascade sur la manière dont certains géants de l'Internet se servent de nos informations parfois très personnelles. 

Parmi les cibles du soir, l'application pour smartphone Ma Grossesse, propriété du célèbre site Doctissimo. D'après les journalistes du service public, les données intimes de milliers d'internautes (âge, poids, date du début de la grossesse) seraient récoltés sans qu'ils ne soient jamais mis au courant. 

Une séquence houleuse au siège de Doctissimo

Après cette découverte, Elise Lucet et son équipe ont donc pris la direction des locaux abritant le site Doctissimo afin de leur "rendre une visite de courtoisie". Comme souvent dans Cash Investigation, les choses se sont vites tendues entre les journalistes et les protagonistes qu'ils cherchaient à interroger.

Cette fois-ci, c'est Olivier Abecassis, créateur du groupe Unify dont Doctissimo fait partie, qui a visiblement peu apprécié le débarquement en force de la petite troupe d'Elise Lucet. Ce dernier a clairement ordonné aux journalistes d'arrêter de filmer, menaçant même d'appeler la police. 

Une scène qui a évidemment enchanté les internautes. La manière dont la native de Rouen maltraite les grands de ce monde réjouit visiblement un grand nombre de téléspectateurs. Il faut dire que la reine de l'enquête sait y faire avec ses punchlines en tout genre. "C'est Brutissimo, pas Doctissimo" a-t-elle notamment ironisé à propos de l'accueil peu chaleureux qu'elle a reçu au siège de l'entreprise. "Elise Lucet, c'est le monstre sous le lit des patrons", plaisante ainsi l'un de ses fans. 

Côté chiffre, Cash Investigation s'est classé deuxième chaîne de France avec 2,2 millions de téléspectateurs selon Pure Medias. C'est très loin derrière HPI, la série à succès,TF1 qui s'arroge 42% de parts d'audience, soit 10,4 millions de fans. 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.