Jean-Jacques Bourdin a beau être un habitué de l'antenne, il lui arrive aussi de faire des gaffes. Au micro de RMC, le journaliste s'est trompé de quelques lettres, provoquant un beau lapsus…
AFP

Quand Jean-Jacques Bourdin se plante… en parlant des amendes autoroutières

Jean-Jacques Bourdin aussi a le droit à l’erreur. Ce mardi matin sur RMC, le journaliste et intervieweur redouté s’est fendu d’un lapsus plutôt très drôle.

Le mari d’Anne Nivat devait alors lancer un débat autour de la question suivante : "Faut-il rendre le montant des contraventions routières proportionnel aux revenus ??". Jean-Jacques Bourdin a alors déclaré le plus simplement du monde : "En d'autres termes, si vous commettez une infraction sur la route, plus votre salaire est élevé, plus... l'Allemande sera élevée". Immédiatement, le journaliste s’est repris avec le sourire : "L'Allemande? L'amende! Décidément, ça ne va pas du tout". 

Publicité
Publicité

Quand Jean-Jacques Bourdin se plante : il se justifie

Il n’en fallait pas plus aux collègue de plateau pour taquiner gentiment Jean-Jacques Bourdin par la suite. Charles Magnien a ainsi déclaré peu après : "Elle est à combien l'Allemande? Alors on va récapituler pour que les choses soient claires: on peut écoper d’une forte amende au volant d’une grosse allemande… En revanche, se payer une forte allemande, c’est une autre histoire".

De son côté, Jean-Jacques Bourdin a expliqué qu’il avait eu une nuit particulièrement courte après la présentation, la veille, de Rien n’est impossible. Gage que la matinale a été un peu difficile, il s’est également emmêlé les pinceaux entre différentes chroniques. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :