Le coronavirus Covid-19 se propage de plus en plus, en France. Pour éviter d'être contaminé, certaines mesures d'hygiènes sont à respecter. Le gel hydroalcoolique est l'objet de beaucoup de convoitises, mais de beaucoup de bêtises également. Nous vous aidons à démêler le vrai du faux.

Face à l’épidémie de coronavirus Covid-19, les Français se tournent vers des manières de vivre plus hygiénique en se lavant les mains plus souvent ou en utilisant du gel hydroalcoolique, explique FranceInfo. Les grandes surfaces et les pharmacies en manquent souvent, surtout ces temps-ci. C’est pourquoi un guide de fabrication a récemment été publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cependant, depuis quelques jours, des tutoriels de recettes pullulent sur Internet sans que la population ne sache comment réagir. Pour commencer, il faut savoir que confectionner soi-même une bouteille de gel hydroalcoolique, est fortement déconseillé.

Un guide à l’intention des pharmaciens

En effet, le guide officiel publié par l’OMS est exclusivement destiné aux pharmaciens. Il détaille, par le menu, la marche à suivre pour concevoir un gel hydroalcoolique, mais il est stipulé sur la première page qu’il s’adresse uniquement "aux professionnels de la santé".

Ils sont directement concernés par la pénurie de gels et peuvent, dès lors, produire leur propre solution hydroalcoolique en cas de rupture de stock. La fabrication représente un danger auquel les pharmaciens sont préparés. Ils disposent des locaux pour le créer ainsi que d’une équipe qui sait manipuler des produits et qui est capable d'en définir les quantités.

En ce sens, les tutoriels sur Internet représentent un véritable risque pour les personnes qui les réalisent et celles qui les regardent. Sur YouTube, notamment, beaucoup tournent des vidéos sur le sujet.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.