Paresseux, grévistes et surprotégés… Les clichés sur les agents de la fonction publique sont nombreux. Une récente étude de l'Insee revient d'ailleurs sur leur prétendue oisiveté et met le stéréotype à l'épreuve des chiffres.
llustrationIstock

Fainéants, les fonctionnaires ? C’est dans le privé qu’on travaille le plus

Qui des salariés du privé ou des agents de la fonction publique travaillent le plus en France ? A en croire les rumeurs, on pourrait penser que les fonctionnaires ne sont pas les zélés. Pourtant, depuis plus d’une décennie, la différence en heure effectuées par les fonctionnaires et les travailleurs du privé se réduit de plus en plus, rapporte Capital, qui se base sur les informations de l’Insee. 

En effet, en 2018, chaque agent de la fonction public (hors enseignants) à travaillé 1 637 heures en moyenne, soit trente heures de plus que le minimum annuel légal. Difficile, dès lors, de parler de fainéantise…

A titre de comparaison les salariés du secteur privé ont consacré 1 708 heures à la réalisation de leur mission environ, cette même année.

Depuis 2006, la durée moyenne annuelle de travail de la fonction publique (toujours hors enseignants) à progressé de 2,3%. A l’époque, le nombre d’heures travaillées s’établissait à 1 600, en moyenne. Pour le secteur privé, elle est passée de 1 700 à 1 708 sur la même période.

Toutefois, si le temps de travail des professeurs est pris en compte dans l’équation, la situation est tout autre. La moyenne de la fonction publique chute à 1 577 heures l’année passée…Mais ne prend pas en compte les heures effectuées par les instituteurs et les institutrices ailleurs que sur leur lieu de travail. Or, un travail considérable est demandé en amont des seuls cours (préparation des leçons, corrections, etc), ce qui peut fausser la mesure finale.

"La mesure de la durée individuelle du travail des actifs est un sujet complexe, du fait de la multiplicité des concepts mobilisables et des différentes sources disponibles", rappelle d’ailleurs la Dares.

Fonctionnaires : la difficile promesse d’Emmanuel Macron

Au total, les agents de la fonction publique représentent un actif sur 5 en France. Depuis le début des années 80, leur nombre n’a eu de cesse d’augmenter : ils sont 40% plus nombreux aujourd’hui qu’à l’époque. C’est sous François Mitterrand que l’Etat en a embauché le plus, ramenant leur nombre à 5,5 millions.

Emmanuel Macron, de son côté, s’est engagé à supprimer un nombre considérables de postes occupés par des agents de la fonction publique. Selon lui, c’est 120 000 emplois qu’il faudrait éliminer sur la durée de son quinquennat. Cependant, comme le rappelle BFMTV, la plupart des spécialistes doutent de la faisabilité d’un tel objectif…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.