La mise en examen de Cédric Jubillar ne met pas un point final à l'enquête sur la disparition de sa femme. Les gendarmes pourraient reprendre les investigations, afin de retrouver le corps de Delphine Jubillar.
Disparition de Delphine Jubillar : quelle suite pour l'enquête ?La maison de Cagnac-les-Mines où vivait le couple JubillarAFP
Sommaire

"Une configuration d’homicide conjugal". Ces mots ont été prononcés par le procureur de la République de Toulouse vendredi 18 juin, lors d’une conférence de presse consacrée à la disparition de Delphine Jubillar et aux derniers rebondissements de l’affaire. Revenant sur les six derniers mois d’enquête, Dominique Alzeari a expliqué comment les gendarmes étaient remontés jusqu’à Cédric Jubillar, qu’ils soupçonnaient dès le départ. 

Affaire Jubillar :  l'enquête se poursuit

Longuement interrogé pendant près de 40 heures, le mari de la disparue a contesté son implication dans l’affaire. Mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", placé en détention près de Toulouse, il reste présumé innocent et l’enquête se poursuit. L’arrestation de Cédric Jubillar n’apporte donc pas un point final à l’enquête. Désormais, comme l’a expliqué le procureur de la République de Toulouse, les gendarmes en charge des investigations vont mener de nouvelles expertises techniques, dans le but de retrouver le corps de la jeune femme. Les différentes battues menées ces derniers mois, ainsi que les fouilles dans des cours d’eau proches de Cagnac-les-Mines, n’ont donné aucun résultat. D’autres pistes pourraient donc être remontées dans les prochaines semaines, afin de comprendre ce qu’il s’est passé la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Comme l’explique La Dépêche, les gendarmes sont certains d’une chose : Delphine Jubillar "n’a jamais quitté son domicile vivante". Il leur reste désormais à savoir quand, comment et où son corps a été déplacé. Voici comment ils comptent le découvrir…

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.