Delphine Jubillar a disparu voilà six mois. Alors que tout le monde pensait l'enquête au point mort, les gendarmes ont décidé de placer son époux, Cédric, en garde-à-vue. Certains des proches de l'infirmière pensent aujourd'hui savoir où pourrait-être le corps.
Disparition de Delphine Jubillar : où pourrait être caché son corps ?AFP

Six mois durant, ils ont travaillé d’arrache-pied. Dorénavant, les enquêteurs de la gendarmerie ont accumulé suffisamment d’éléments pour placer Cédric Jubillar - l’époux de Delphine, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 - en garde à vue à Gaillac. Cette dernière a d’ailleurs été prolongée de 24 heures, note Le Point, et devrait donc se poursuivre ce vendredi 18 juin. Avant de se terminer, peut-être, par une mise en examen. Le choix de la gendarmerie où il est actuellement entendu n'a d'ailleurs rien d'anodin, pointe Le Dauphiné Libéré : c'est de là qu'est originaire la mère de ses enfants. Peut-être est-ce là qu'elle sera finalement découverte ?

Pour l'heure, en dépit de ces nombreux efforts, les forces de l’ordre n’ont pas été en mesure de retrouver l’infirmière de 33 ans — pas plus que son corps.

Difficile de dire, en l’état actuel des connaissances, si Delphine Jubillar pourra être retrouvée vivante. Ces six derniers mois ont été rythmés par les investigations, les battues, les recherches et les perquisitions menées par les enquêteurs ; toutes infructueuses jusqu’à présent. C’est ce qui poussent certains proches du mari, Cédric, à penser qu’il ne peut pas être responsable de la disparition de son épouse : il ne serait tout simplement pas assez intelligent pour commettre un crime de cette envergure, affirment-ils dans Le Parisien. Pour autant, d’autres sont convaincus du contraire… Et s’interrogent sur l’endroit où pourrait être cachée la dépouille de la jeune mère de famille.

Où le corps de Delphine Jubillar aurait-il pu être caché ?

Certaines théories, il faut le dire, ont de quoi sembler assez saugrenue. D’autres pourraient apparaître plus solides. Toutes pourraient cependant intéresser les enquêteurs. Ainsi, indique Closer, un fin connaisseur des forêts ceinturant Cagnac-les-Mines (Tarn) a décidé de faire part de son expertise aux gendarmes. Il estime savoir où trouver les éventuels restes de Delphine Jubillar.

"Mon pendule m'indique la présence du corps de Delphine sur la retenue d'eau de Fourgue. C'est aussi sur la commune de Cagnac", a-t-il fait savoir, non sans préciser : ''Je ne sais pas ce qu'elle en a fait..."

Une proche cousine de l’infirmière a, elle aussi, sa petite idée. Explications.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.