Ce mardi 15 juin marque les six mois de la disparition de Delphine Jubillar. L'enquête a-t-elle progressé ? Que sait-on de plus ? On fait le point sur l'affaire avec Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar.
Disparition de Delphine Jubillar : "Il n'y a rien, zéro hypothèse"Des collègues de Delphine Jubillar lors de la marche blanche du samedi 12 juinAFP

Six mois d’enquête pour les gendarmes, six mois de doutes et d’attente pour la famille de Delphine Jubillar. La jeune mère de famille a disparu du jour au lendemain dans la nuit du 15 au 16 décembre derniers, sans aucun signe avant-coureur. En instance de séparation, elle avait déjà organisé les fêtes de fin d’année avec ses deux enfants et ne prévoyait pas de quitter le domicile familial avant le mois de janvier. Sur le papier, elle n’avait donc pas de raison de disparaître volontairement, alors qui aurait pu lui vouloir du mal ?

Delphine Jubillar : "Si la justice avait une explication, nous l'aurions"

Cette question n’a pas encore de réponse, malgré les fouilles menées sans relâche par les enquêteurs et les nombreuses auditions établies dès le début de l’affaire. Bien entourée par ses amies et ses collègues, décrite comme souriante et solaire, la jeune femme de 33 ans avait aussi un jardin secret qu’elle cultivait à l’abri des regards indiscrets et la clef de l’énigme s’y trouve peut-être. "On a un dossier dans lequel le mystère reste entier, malgré les très nombreuses investigations menées", confie à Planet Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar.

Une absence de réponse qui a entraîné de la frustration du côté d'anonymes, au point que certains signent une pétition exigeant de connaître "la vérité" sur ce qu’il s’est passé et demandant au procureur de la République de Toulouse de s’exprimer. "Si la justice avait une explication nous l’aurions, tout simplement", tempère de son côté Me Alary, ajoutant que "si quelqu’un devait être mis en cause, parce qu’il y a des indices graves ou concordants, on le saurait". Il serait d’autant plus délicat de garder cette avancée secrète tant la médiatisation de l’affaire est importante depuis six mois. Un tapage parfois difficile à supporter pour le mari de la disparue…

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.