Partout en Europe, les autorités publiques et les citoyens commencent à poser la question du déconfinement. Pourtant, à en croire une récente étude, la fin des mesures de distanciation sociale pourrait être encore très loin...
Déconfinement mi-juin : le scénario optimiste du Boston Consulting GroupAFP

"Nous sommes en guerre", assénait à six reprise un Emmanuel Macron pas moins militaire que ses propos, le 16 mars 2020, à l'occasion d'une allocution télévisuelle qui officialisait sans jamais le dire le début du confinement. Le 17 mars de la même année, à compter de midi, la quasi-intégralité des Françaises et des Français – exception faite de quelques secteurs d'activité relevant de l'indispensable, comme la santé ou l'alimentaire et sa distribution – est contrainte à l'isolement. Près d'un mois après les débuts de cette période de distanciation sociale, la question de la sortie de crise se pose de plus en plus régulièrement, comme l'a déjà expliqué Planet.

Les députés ont d'ailleurs interrogé le Premier ministre à ce sujet, lors de la mission d'information organisée par l'Assemblée nationale. "Le déconfinement, ça n'est pas pour demain matin", a prévenu Edouard Philippe, pour qui il faudra au moins attendre jusqu'à la mi avril. "Probablement plus longtemps", a-t-il encore souligné, non sans concéder que le sujet occupait l'exécutif, rappelle Libération. Avec deux inconnues au moins en guise d'obstacles : la circulation du virus dans la population et l'état de contamination des citoyens. De toute évidence, sa réponse n'a pas su satisfaire les plus pressés qui n'ont pas hésité à diffuser une carte – fausse – des dates à retenir en amont du retour à la normale. Hélas pour eux, ils pourraient avoir beaucoup de temps à patienter encore...

Pas de déconfinement avant juin ?

C'est en tout cas ce qui ressort d'une récente étude réalisée par le Boston Consulting Group (BCG), un cabinet international de conseil en stratégie, en provenance des Etats-Unis d'Amérique. Ce texte, qui n'a pas été rendu public mais qu'évoque le journal spécialisé La Lettre A, envisage deux scénarios possibles pour la gestion de l'après crise. Le premier, considéré le plus "optimiste", stipule que la fin de la distanciation sociale surviendrait... en juin, vers la mi-mois. Le second, que le titre de presse qualifie de "plus pessimiste", table sur "la fin juillet".

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.