Un homme de 49 ans a été placé en garde à vue à Nantes lundi. Il est soupçonné d'avoir drogué puis agresser sexuellement des femmes avec qui il faisait du covoiturage.

Partager sa voiture ou celle d’un inconnu rencontré grâce à des sites spécialisés pour diminuer le coût de ses trajets. Voici le concept du covoiturage, lequel fait de plus en plus d’adeptes. Un fait divers pourrait cependant ébranler cette image. Ouest France rapporte en effet qu’un homme de 49 ans a été placé en garde à vue lundi à Nantes. Soupçonné de s’être servi du covoiturage pour approcher des femmes et ensuite les agresser sexuellement, il aurait tout avoué aux enquêteurs.

Il mettait des anxiolytiques dans du chocolatSelon une source judiciaire proche de l’enquête, le suspect aurait expliqué qu’il proposait à ses passagères du chocolat bourré d’anxiolytiques afin de les endormir et de pouvoir ensuite abuser d’elles. En tout, une dizaines de femmes auraient ainsi été violées. C’est grâce au dépôt de plainte d’une jeune femme en février dernier que les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu’au quadragénaire. La victime venait de faire un trajet avec lui entre Saint-Omer et Le Mans lorsqu’elle a dû être hospitalisée à cause de vertiges. Là, les urgentistes auraient décelé d’importantes traces d’anxiolytiques dans son organisme.

A ce jour, deux plaintes ont été déposées contre cet homme, lequel aurait covoituré avec une cinquantaine de personnes.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.