Covid-19 : les départements où la cinquième vague commence à reculer
Le mois de février marquera une levée progressive des restrictions sanitaires. Si tous les départements affichent encore un nombre de contaminations exceptionnel, force est de constater qu'elles sont en baisse par endroits. La liste des territoires sur la bonne voie.

La décrue commence.  Selon les données de l'Agence nationale de santé publique, près de 250 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées dans les dernières 24 heures. Du côté des hospitalisations, l'organisme a recensé plus de 16 000 nouvelles admissions de patients Covid, dont 1782 en service de soins critiques.

Si ces chiffres sont encore extrêmement élevés, une baisse a toutefois été confirmée pour le cinquième jour consécutif, d'après les informations du Parisien. Et ce, bien que le taux d'incidence était encore en hausse dans la majorité des régions la semaine dernière selon le dernier rapport épidémiologique de Santé publique France.

La pression en baisse dans les services de soins critiques

L'agence notait également une "augmentation  de l’incidence des décès touchant majoritairement les 60 ans et plus dans l’ensemble des régions", ainsi qu'une hausse de la tension hospitalière. Toutefois, la pression sur les services de soins critiques sont en baisse, ce qui est plutôt encourageant. 

Comme souvent, tous les départements ne sont pas égaux face à l'épidémie. Tandis que l'incidence est en forte hausse dans certains, tels que le Cantal (+43,28%) ou la Meuse (+40,94%), d'autres affichent une baisse fulgurante, pouvant aller jusqu'à 35% par endroits. Quels sont ces territoires où la cinquième vague commence doucement à reculer ? Découvrez-les dans le diaporama ci-dessous. Pour effectuer ce classement, Planet se base sur les données de Covid Tracker qui renseigne l'évolution du nombre de cas sur sept jours, département par département.

Alpes-Maritimes

1/16
Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, le taux d’incidence s’élève à 3657 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 14,4% par rapport à la semaine précédente.

Essonne

2/16
Essonne

Dans l’Essonne, le taux d’incidence s’élève à 2624 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 24,96% par rapport à la semaine précédente.

Eure-et-Loir

3/16
Eure-et-Loir

Dans l’Eure-et-Loir, le taux d’incidence s’élève à 2785 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 8,06% par rapport à la semaine précédente.

Voir la suite du diaporama

Haute-Savoie

4/16
Haute-Savoie

En Haute-Savoie, le taux d’incidence s’élève à 3506 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 14,4% par rapport à la semaine précédente.

Hautes-Alpes

5/16
Hautes-Alpes

Dans les Hautes-Alpes, le taux d’incidence s’élève à 3461 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 17,29% par rapport à la semaine précédente.

Hauts-de-Seine

6/16
Hauts-de-Seine

Dans les Hauts-de-Seine, le taux d’incidence s’élève à 2846 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 17,29% par rapport à la semaine précédente.

Isère

7/16
Isère

En Isère, le taux d’incidence s’élève à 3770 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 21,98% par rapport à la semaine précédente.

Oise

8/16
Oise

Dans l’Oise, le taux d’incidence s’élève à 3241 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 8,68% par rapport à la semaine précédente.

Paris

9/16
Paris

À Paris, le taux d’incidence s’élève à 2566 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 24,33% par rapport à la semaine précédente.

Rhône

10/16
Rhône

Dans le Rhône, le taux d’incidence s’élève à 3896 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 15,94% par rapport à la semaine précédente.

Savoie

11/16
Savoie

En Savoie, le taux d’incidence s’élève à 3371 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 18,38% par rapport à la semaine précédente.

Seine-et-Marne

12/16
Seine-et-Marne

En Seine-et-Marne, le taux d’incidence s’élève à 2807 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 23,14% par rapport à la semaine précédente.

Seine-Saint-Denis

13/16
Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, le taux d’incidence s’élève à 2007 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 35,26% par rapport à la semaine précédente.

Val-d’Oise

14/16
Val-d’Oise

Dans le Val-d’Oise, le taux d’incidence s’élève à 2582 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 28,89% par rapport à la semaine précédente.

Val-de-Marne

15/16
Val-de-Marne

Dans le Val-de-Marne, le taux d’incidence s’élève à 2424 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 28,89% par rapport à la semaine précédente.

Yvelines

16/16
Yvelines

Dans les Yvelines, le taux d’incidence s’élève à 3050 personnes contaminées pour 100 000 habitants. Si cela est très élevé, l’indicateur est toutefois en baisse de 27,27% par rapport à la semaine précédente.