La France est entrée depuis quelques jours dans le stade 3 de l'épidémie de coronavirus. Des rumeurs de stade 4, qui serait encore pire, se propagent sur les réseaux sociaux. Qu'en est-il vraiment ?
Coronavirus : qu'est-ce que le stade 4 ?IllustrationIstock

Dans le contexte épidémique actuel, de nombreuses informations sont publiées sur les réseaux sociaux ou échangées entre les citoyens. Mais un grand nombre d'entre elles n'ont souvent pas de sources, sont inexactes et parfois même totalement fausses. Ces fake news, affluent sur Internet et participent à la transmission de rumeurs souvent erronées. La dernière information douteuse en date concerne le stade 4 de l'épidémie.

Lors d'une visite au CHU Pellegrin à Bordeaux, lundi 2 mars 2020, le Premier ministre Edouard Philippe annonçait vouloir retarder "l'arrivée dans la phase 3" le plus longtemps possible. Le stade 3 à fini par s'installer sur le territoire et ce sont désormais des rumeurs de stade 4 qui circulent sur les réseaux.

Stade 4 : c'est quoi ?

Le quotidien La Dépêche  annonce ainsi que les internautes véhiculent des informations sur le stade 4, désignant ce dernier comme une aggravation sanitaire de l'épidémie. En effet, beaucoup annoncent que cette phase correspond à une mise en quarantaine totale de la population. C'est en fait tout le contraire.

La Dépêche écrit que le passage au stade 4 serait en fait une très bonne nouvelle pour le pays puisqu'il correspond en réalité à la fin des restrictions prises par le gouvernement. Il s'agit donc d'un retour à la normale. Ainsi, le plan national de prévention et de lutte "pandémie grippale" de 2011, consultable sur le site du Gouvernement, annonce que cette phase est déclarée lorsque l'on repasse "en dessous du seuil épidémique déterminé par l'Institut de Veille Sanitaire". En réalité, le stade 4 est "l'accompagnement du retour à la normale", précise L'Internaute.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.