Lorsqu'un chien mord, il doit être soumis à une évaluation comportementale. Comment se déroule-t-elle ? Quelles en sont les conséquences ? Décryptage.
Chien mordeur : qu’est-ce qu’une évaluation comportementale ?IllustrationIstock

Parfois, il arrive que les chiens mordent. Pour une raison ou pour une autre, qu'ils soient catégorisés comme dangereux ou pas, ils peuvent s'en prendre à leur maître, un enfant, un inconnu. Dans ce cas-là, il est obligatoire de signaler la morsure. L'article L.211-14-2 du Code rural et de la pêche maritime dispose que "tout fait de mrosure d'une personne par un chien est déclaré par son propriétaire ou son détenteur ou par tout professionnel en ayant la connaissance dans l'exercice de ses fonctions à la mairie de la commune de résidence du propriétaire ou du détenteur de l'animal". 

Dernièrement, un chien a été au coeur de toutes les attentions : Curtis, l'animal que promenait Elisa Pilarski le jour de sa mort. Blessé, il a été confié à des vétérinaires avant d'être placé dans une fourrière. Depuis le drame, Curtis a mordu à deux reprises : la première fois son maître et la seconde fois une bénévole du refuge. Comme l’explique Le Parisien, ces incidents ont conduit à l’ouverture d’une expertise judiciaire. Christian Diaz, docteur vétérinaire spécialiste en comportement, explique à Planet que son but est "de déterminer quel a pu être le rôle du ou des chiens dans une affaire". Il s’agit d’une expertise judiciaire avec bilan comportemental du chien, faite par un expert généralement inscrit près d’une cour d’appel. "L’expert est inscrit près d’une cour d’appel mais les juges sont libres de prendre un nom sur n’importe quelle cour d’appel en France. On peut par exemple imaginer qu’un juge de Paris va prendre un expert près de la cour d’appel de Toulouse", explique Christian Diaz. Interrogé par Le Parisien, Me Eric Alligné, qui représente Curtis, affirme que "toute évaluation antérieure, hors ce cadre judiciaire, sera nulle et non avenue".

Evaluation comportementale : à distinguer de l’expertise judiciaire

Dans un message posté sur Facebook à la fin du mois de décembre, Christophe Ellul expliquait qu’"un incident indépendant du drame aurait entraîné une procédure de chien mordeur et il [Curtis, NDLR] doit prochainement passer une évaluation comportementale". Interrogé à ce sujet par Planet, Christian Diaz précise que cette dernière n’a rien à voir avec l’expertise judiciaire qui a été diligentée. "On parle d’évaluation comportementale mais on ne sait pas dans quel cadre on est. Dans une expertise judiciaire, on ne rentre pas dans le cadre de l’évaluation comportementale", précise-t-il. Alors, qu’est-ce qu’une évaluation comportementale ? Selon le docteur vétérinaire, "c’est avant tout une mesure pour la protection des personnes". Le code rural définit trois types de procédures : celle d’un chien qui a mordu une personne, celle des chiens catégorisés - qui est obligatoire pour obtenir un permis de détention - et celle demandée par un maire pour un chien susceptible de présenter un danger pour toute personne ou animaux domestique. Comment se déroule cette évaluation comportementale ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Une nouvelle méthode pour calculer l'âge d'un chien

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.