Voulu par de nombreuses personnalités, l'hommage national à Charles Aznavour a été un temps incertain. Sa famille y était réticente….
AFP

Hommage national à Charles Aznavour : sa famille réticente

Le décès de Charles Aznavour, lundi 1er octobre, à l’âge de 94 ans, a provoqué de nombreuses réactions de personnalités. Parmi celles-ci, plusieurs politiques, tel que François Hollande ou Jack Lang, ont demandé à ce qu’un hommage national soit rendu à ce monument de la chanson française.

François Hollande avait indiqué au micro de RTL qu’un tel hommage était "sans doute souhaitable" mais qu’il "dépendait de ce que voulait sa famille". En effet, l’organisation d’un tel événement nécessite le consentement de la famille. Cependant, mardi 2 octobre, selon les premières informations de RTL, l’entourage de l’interprète de La Bohème se disait opposé à la tenue de cet événement solennel.

A lire aussi : Vin, chirurgie esthétique... Les folles petites exigences de Charles Aznavour

Hommage national à Charles Aznavour : annoncé par l’Elysée

De son côté, l’Elysée a poursuivi les discussions avec la famille de Charles Aznavour afin de déterminer s’il fallait un hommage national, une cérémonie ou un simple discours du chef de l’Etat. L’hommage national suit un protocole très encadré et les proches du géant de la chanson française réfléchissaient à une cérémonie religieuse en marge, indique Le Parisien.

Le quotidien précise que la famille Aznavour s’est concertée à ce sujet mardi 2 octobre à Mouriès, ville où le chanteur est décédé, pour prendre une décision collégiale. La famille serait tombée d’accord en faveur de la tenue de l’événement. Et pour cause, l’Elysée a annoncé mardi soir que l’hommage national à Charles Aznavour aura lieu vendredi 5 octobre aux Invalides à Paris.

Vidéo : Mort de Charles Aznavour : qui va hériter ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.