Créé pour financer la rénovation de monuments historiques, le Loto du patrimoine génère également des recettes fiscales. Néanmoins, l'affectation de ces taxes fait polémique...
AFP

Bataille autour de l'autre jackpot du Loto du patrimoine : les taxes attribuées au budget de l'Etat

Porté par Stéphane Bern, le Loto du patrimoine s’avère être une réussite. Si l’objectif est de financer la rénovation de monuments en France et de soutenir des projets culturels, la répartition des sommes encaissées a récemment posé question. Plus précisément, l’attribution des recettes fiscales issues de cette Mission Patrimoine.

Les interrogations ont commencé ce lundi 22 octobre à l’Assemblée nationale. Interpelé sur la réaffectation des taxes prélevées par l’Etat sur ce jeu, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a reconnu qu’elles ne bénéficieront pas au patrimoine.

Publicité

En réalité les recettes fiscales issues du Loto du patrimoine seront affectées au budget de l’Etat. Gérald Darmanin tempère en indiquant que ces taxes "sont objectivement peu nombreuses". "Ce n’est pas du tout la poule aux œufs d'or que certains veulent évoquer", ajoute-t-il.

Publicité

A la suite de cette annonce, de nombreuses personnes ont interpellé Stéphane Bern sur les réseaux sociaux. L’animateur, qui a associé son image à ce projet de sauvegarde du patrimoine, a alors déclaré sur son compte Twitter : "Tout doit aller au patrimoine en toute transparence".

Publicité

A lire aussi : Jackpot de la loterie : comment les joueurs sont manipulés

Bataille autour de l'autre jackpot du Loto du patrimoine : "Une goutte d'eau pour l'Etat"

Au vu de la polémique qui prenait de l’ampleur sur les réseaux sociaux, le ministre de l’Action et des Comptes publics, a décidé de clarifier la situation en donnant quelques chiffres. Gérald Darmanin a rappelé que "sur 200 millions d’euros de recettes du loto du patrimoine l’essentiel va aux joueurs (144 M€), à la Française des Jeux (22 M€) et à la Fondation du patrimoine (20 M€)". Il indique aussi que "14 millions d'euros de taxes sont prélevés".

Publicité

D’après les calculs réalisés par le magazine Capital, l’Etat a perçu jusqu’à présent 8,4 millions d’euros (M€) de recettes fiscales (7,3 M€ pour les tickets à gratter et 1,1 M€ pour les grilles du Super Loto) contre 14,4 M€ de gains pour la Fondation du Patrimoine en charge des projets culturels et de rénovation. Au final, l'opération devrait rapporter 20 milliosn d'euros aux monuments selon le magazine économique. Un chiffre qui correspond à l'estimation située entre "15 et 20 millions d’euros" dont faisait part Gérald Darmanin lors de son allocution dans l’hémicycle.

La somme issue de ces recettes fiscales est non négligeable pour Stéphane Bern qui a de nouveau réagit  sur son compte Twitter après l'explication du ministre. "Une goutte d’eau pour l’État qui représente tant pour le patrimoine. Ne pourriez-vous faire un geste et renoncer à ce prélèvement pour que tout soit destiné à sauver le patrimoine en péril qui, de toute façon, est à la charge de l’État ?", a interrogé le féru d’Histoire. Reste à savoir si cet échange fera changer d’avis le gouvernement…