Ecouter l'article :

Ce samedi 25 juillet 2020, la police de Laval a alerté la population d'une arnaque qui a le vent en poupe. Plusieurs tabacs-presse sont victimes de vols "au rendez-moi".

Les habitants de Laval doivent rester sur leur garde. Ces derniers jours, une arnaque se répand dans les tabacs-presse de la ville. Pour informer au mieux la population, la police de la commune a publié un message d'alerte à l'intention des commerçants ce samedi 25 juillet 2020, rapporte France Bleu Mayenne. Ils doivent être particulièrement prudents, puisque les vols au "rendez-moi" se multiplient.

Cette escroquerie "se décline en plusieurs versions et vise à déstabiliser un commerçant lors d'un achat avorté ou d'un échange d'argent afin de lui voler sa monnaie", explique le tweet des forces de l'ordre. En effet, l'arnaqueur peut présenter un billet de 100 euros et demander de l'échanger contre des coupures de cinq euros. C'est à ce moment-là qu'il faut rester très vigilant.

Un jeu de passe-passe lors de l'échange

Il vaut mieux prendre le temps de recompter la monnaie puisque l'individu responsable de l'arnaque peut quitter les lieux avec une somme supérieure. Le commerçant se retrouve avec 200 euros en billets de 5 au lieu des 300 euros prévus initialement. Le jeu de passe-passe est effectué très rapidement et la personne présente au comptoir du tabac-presse n'y voit que du feu.

Il existe également une alternative à cette escroquerie : "On vous donne un billet de 20 € pour régler, et puis au moment de rendre la monnaie, la personne vous dit que vous vous trompez et qu'elle vous a donné 50 €. C'est là qu'arrive la tromperie", précise la police. Dans les commentaires du tweet des forces de l'ordre, une autre personne indique un point important. Les boulangeries pourraient également être touchées par ce subterfuge.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.