Une nouvelle arnaque a été repérée. Il s'agit d'une campagne de phishing qui vise les usagers de l'URSSAF. Voici ce qu'il faut faire pour l'éviter.
Arnaque à l'URSSAF : ce dont il faut se méfier en ce momentIllustration.Istock

Les escrocs ne manquent jamais une occasion de s’en prendre à vos économies. Ces derniers jours, une nouvelle campagne de phishing (hammeçonnage) a été détectée. Cette fois-ci, elle concerne les usagers de l’URSSAF. “Des personnes malveillantes diffusent, au nom de l’Urssaf, des mises en demeure frauduleuses”, précise le site de l’organisme.

Les malandrins réclament le règlement de cotisations non-payées avec un objectif simple : récupérer vos coordonnées bancaires.

Voici les différents canaux de communication utilisés par ces escrocs pour diffuser leur arnaque :

  • e-mails,
  • courrier,
  • appel,
  • SMS.

Vérifiez bien votre boite mail, l’URSSAF a prévenu ses usagers de cette campagne par courrier électronique, comme le précise Phonandroid.

Comment l’éviter ?

Ces campagnes de phishing sont courantes et bien connues des autorités. Les méthodes pour les éviter sont toujours les mêmes. Pour que ses usagers ne tombent pas dans le panneau, l’URSSAF a tenu à les rappeler sur son site internet :

  • vérifiez le contenu du message : soyez attentifs aux fautes d’orthographe, à la façon dont le message est rédigé ;
  • vérifiez les informations vous concernant (numéro de compte…) ;
  • vérifiez la situation financière de votre compte et les montants indiqués à partir de votre tableau de bord en ligne ;
  • en cas de doute, contactez votre Urssaf.”

Pour lever tout soupçon, l’organisme précise aussi qu’il ne vous “demandera jamais vos coordonnées bancaires ou mot de passe par téléphone ou courriel, [il] vous invitera à utiliser la messagerie sécurisée de votre espace en ligne”.

En suivant toutes ces précautions, vous ne risquez pas d’être victime de cette arnaque.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.