C'est devenu un produit de luxe ! L'huile d'olive bat des records en matière de prix et les vendeurs en profitent pour vous arnaquer.
Istock

Arnaque à l’huile d’olive : prenez garde aux cocktails étrangers

Si vous allez dans le Sud pour les vacances et que vous souhaitez repartir avec un souvenir culinaire et régional, faites attention aux vendeurs d’huile d’olives qui pullulent sur les autoroutes et près des sites touristiques.

Une enquête menée par l’Association Française Interprofessionnelle De l’Olive (AFIDOL) sur les marchés du Sud de la France et partagée par Nice-Matin  a démontré que les commerçants mélangent plusieurs huiles à votre insu et vous revendent le tout à des prix faramineux. 

Au cours de leurs achats et après vérification en laboratoire, le verdict tombe : un spray d’huile d’olive de 0,20 litre vendu à 9,90 euros et soi-disant produit dans le Var et "extra vierge" est 100% d’origine étrangère.

"Nos enregistrements vidéo démontrent qu’il y a dans certains cas de véritables tromperies sur la qualité et l’origine des huiles d’olive proposées", relève Christian Pinatel directeur du Centre technique de l’olivier d’Aix-en-Provence. "On lutte mais ce n’est pas facile", ajoute-t-il.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’huile d’olive d’origine française est très rare. Elle ne représenterait que 4% de notre consommation annuelles, selon Nice-Matin. Les commerçants la mélangent souvent avec d’autres huiles d’origine étrangère de moins bonne qualité mais vous payez tout de même le prix fort.

A lire aussi : Arnaque LeBonCoin : ils louent un appartement qui n’existe pas

Arnaque à l’huile d’olive : lisez bien les étiquettes !

Certaines marques et producteurs sans scrupules jouent sur les mots à l'aide d'étiquetages, d’appellations bio et d’emballages chatoyants. Pour le client, il est souvent difficile de s’y retrouver.

"Tous les pays travaillent pour défendre leurs appellations, la renommée de leurs produits. Il n’est pas normal que certains commerçants et même certains oléiculteurs ne jouent pas le jeu et entretiennent une certaine confusion entre les huiles d’olive locales et des assemblages d’huiles d’importation", déclare Christian Pinatel.

L’Italie, où l’huile est la plus chère, réussi l’exploit d’exporter 1,5 millions de tonnes de son précieux liquide alors qu’elle n’en produit que 700 000 tonnes par an, selon Consoglobe.

"Il y a un groupe puissant dans l’agroalimentaire qui s’enrichit illégalement grâce à l’importation et l’absence de traçabilité des huiles mélangées" explique Stefano Masini, dans La Repubblica. Là-bas, l’huile d’olive étrangère est importée pour seulement 0,2 €/kg, puis est revendue plus de 4 €/kg.  

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes, les manquements aux règles d’usage dans la vente d'huile d'olive (étiquetages, pays de provenance, etc.) représentent 46% du secteur de l’huile d’olive français.

D’après UFC-Que Choisir, la production française ne représente que 1% de la production mondiale. L’huile d’olive est la quatrième huile la plus consommée par les Français, qui achètent environ 8,9 litres par an.  

Vidéo : Pomme de terre : comment les producteurs vous arnaquent

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.