L’enquête suit son cours dans l’affaire Maëlys avec toutefois un changement notable à attendre. Un homme devrait disparaître du dossier.


Affaire Maëlys : un personnage clef s’en va

L’affaire Maëlys s’apprête à vivre un changement important. Près de 16 mois après avoir éclaté, l'instruction va perdre un de ses piliers, le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Il doit en effet prendre sa retraite à la fin de l’année.

Il fût l’un des premiers à prendre la parole publiquement sur l’affaire de cette fin d’été 2017, un dossier qui allait se révéler comme l’un des plus marquants de l’année en France. Ainsi, alors que les médias sont à la recherche du moindre indice, de la plus petite source, c’est Jean-Yves Coquilllat qui prend la parole le 30 novembre pour annoncer la mise en examen de Nordahl Lelandais. Il déroule dans la foulée une première chronologie de la nuit du meurtre qui sera retenue par le ministère public. Si Coquillat sera amené à être particulièrement médiatisé dans cette affaire, c’est aussi du fait des fuites dans elle souffrira. Une enquête a été d’ailleurs été ouverte pour violation du secret de l’instruction.

A lire aussi : Rebondissements dans l'affaire Maëlys : la nouvelle version de Nordahl Lelandais

Publicité
D’ailleurs Jean-Yves Coquillat ne cache pas l’impact du dossier Maëlys, "une affaire abominable", sur sa personne. "Toutes les affaires qui touchent les enfants qui sont tués dans ces conditions provoquent un fort affect. Et il y a une émotion contre laquelle on lutte puisque la justice doit fonctionner avec la raison et non pas sous le coup des émotions. Il n'empêche que les émotions sont là, et que c'est difficile à vivre", confie-t-il à France Bleu

Affaire Maëlys : des conséquences pour l’enquête ?

Après son départ, Jean-Yves Coquillat sera remplacé au poste de procureur de la République de Grenoble par Eric Vaillant. Il reprendra donc également le dossier Maëlys, et toutes les informations qu’il contient. Le nouveau représentant du ministère public était auparavant en poste à Cayenne depuis 2015. Jean-Yves Coquillat était lui  en poste à Grenoble depuis 2012.

Du côté de Nordahl Lelandais, la dernière audition dans le cadre de l’affaire Maëlys de Araujo a eu lieu fin septembre avec notamment une reconstitution à la clef. Au cours de cette dernière, le principal suspect a fait de nouvelles révélations sur de nouveaux lieux clefs. L'ancien militaire est par ailleurs mis en examen dans deux autres dossiers.

Vidéo : Affaire Maëlys : un face à face tendu entre Nordahl Lelandais et la mère de la victime

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité