Arrivés rapidement sur place la nuit du 15 au 16 décembre 2020, les gendarmes ont fait plusieurs constations au domicile de Delphine Jubillar. Pourtant, selon les avocats de son mari, le procès-verbal a été dressé plusieurs heures après...
Cédric Jubillar : un oubli dans le procès-verbal des gendarmes ?AFP
Sommaire

Oublis ou incohérences ? Cédric Jubillar a été mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint" et placé en détention provisoire vendredi 18 juin. Ses avocats ont fait appel de cette décision, démontant un à un les différents arguments avancés par le procureur de la République de Toulouse devant la presse. Après six mois d’enquête, les gendarmes pensent avoir accumulé suffisamment d’éléments pointant vers le mari de Delphine Jubillar, mais ce dernier conteste l’ensemble des accusations.

Affaire Jubillar : les avocats de Cédric jettent le trouble

Les enquêteurs s’étonnent par exemple que la voiture de la jeune femme ait changé de sens durant la nuit et que de la condensation – signe d’une possible présence humaine – ait été repérée à l’intérieur. La couette mise à tourner dans la machine à laver, le podomètre qui n’affiche pas le bon nombre de pas, le portable du mari éteint alors qu’il reste allumé d’ordinaire… Autant d’éléments qui ne pèsent pas lourd pour les avocats de Cédric Jubillar, qui regrettent que d’autres pistes n'aient pas été remontées et notamment celle d’un homme qui aurait avoué le meurtre par texto.

Pourtant, lors de son point avec la presse au milieu du mois de juin, le procureur de la République de Toulouse a rappelé que différentes hypothèses avaient été refermées avant l’interpellation du trentenaire. Il évoquait notamment la piste de "l’amant de Montauban" et celle d’un autre homme dont les avances auraient été repoussées par Delphine Jubillar. Alors qu’ils demandent le placement sous contrôle judiciaire de leur client, les trois avocats de Cédric Jubillar s’étonnent d’un détail dans le procès-verbal, et ils n’ont pas hésité à le faire savoir…

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.