Il y a trois ans, les vies de Nafissatou Diallo, Dominique Strauss-Khan et Anne Sinclair basculaient. Foudroyés par le scandale planétaire de "l'affaire du Sofitel", les principaux protagonistes de ce feuilleton médiatique ont dû tant bien que mal tourner la page.

© AFP / Photomontage

New York, 14 mai 2011, 16h30. Le directeur du FMI est arrêté alors qu’il embarquait dans un avion à destination de Paris. Il est accusé d’agression sexuelle par la non encore célèbre Nafissatou Diallo qui reproche à Dominique Strauss-Khan d’avoir tenté de la violer dans la suite 2806 de l’hôtel Sofitel de New-York.

S’en suivront les différents épisodes qui marqueront ce que l’on appelle aujourd’hui "l’affaire DSK" jusqu’à "l’arrangement financier" trouvé entre les deux parties en octobre 2012. Trois ans après les faits, Planet.fr fait le point sur ce que sont devenus les trois principaux protagonistes de l’affaire : DSK, Nafissatou Diallo et Anne Sinclair.

Dominique Strauss-Kahn, banquier d’affaires

Le séisme judiciaire dans lequel il a été plongé a coupé court à toutes velléités politiques. Coup dur pour celui qui était considéré comme favori à la présidentielle de 2012. Si François Rebsamen regrette que son retour aux affaires soit impossible, l'intéressé s'efforce de tourner le dos à la politique. Il se consacre alors à son activité de prédilection : l’économie.

En septembre 2013, il est nommé conseiller économique du gouvernement serbe. En octobre de la même année, il a pris la tête d’une société financière luxembourgeoise LSK ("Leyne, Strauss-Kahn & Partners") qui, cotée en bourse, pèse 81 millions de dollars. Fin mars 2014, il créé la société de conseil DSK Global Investment Fund toujours avec son partenaire Thierry Leyne.

Lire aussi : Le retour de l’économiste DSK sur France 2

Ce fond spéculatif spécialisé en macro économie s’est fixé comme objectif de lever 2 milliards de dollars. La structure est surtout dédiée aux investisseurs asiatiques pour le moment. En plus de ces activités, Dominique Strauss-Khan donne quelques conférences à l’étranger sur l’économie. Il est toujours inquiété dans l’affaire du Carlton de Lille et a récemment engagé des poursuites contre "Dodo la Saumure" qui a baptisé une "maison de plaisir" avec ses initiales.  Économie toujours, c’est en qualité d'expert sur l’euro qu’il apparaîtra à la télévision ce soir.

Nafissatou Diallo a changé de résidence

Selon le Journal du Dimanche, Nafissatou Diallo vivrait dans un appartement luxueux suite à la perception de la somme de 1.5 millions de dollars mettant fin aux poursuites. Situé dans à Westchester, une banlieue résidentielle cossue de New York, où le moindre studio se louerait 3.000 dollars par mois, le bien comprendrait concierge, piscine et salle de sport. "Je veux une meilleure vie pour mon enfant", avait-elle indiqué à la signature du contrat d’arrangement qui lui a été soumis en décembre 2012 mettant un terme à l'affaire. À cette période, elle était toujours employée par le groupe Accor mais ne travaillait plus car "en maladie".

Lire aussi : Film sur l’affaire DSK : le producteur dénonce des pressions

Depuis, rien de nouveau. Elle avait confié sa volonté "d'aller à l'école pour apprendre à lire et à écrire". "Pour l'instant, elle passe ses journées chez elle et s'ennuie. Elle a toujours travaillé et ne sait pas trop quoi faire d'autre" avait raconté l’un de ses proches au JDD insistant sur la détresse psychologique dans laquelle elle se trouvait. Elle aurait coupé les ponts avec sa famille qui lui a reproché d’être une prostituée suite à l’accord qu’elle a contracté pour la fin des poursuites. Elle vivrait seule avec sa fille, à l’abri des regards.

Anne Sinclair, directrice éditoriale du Huffington Post et membre du Conseil d’Administration du musée Picasso

La désormais ex-femme de DSK est depuis janvier 2012 la directrice éditoriale de la version française du Huffington Post. Site d’informations généraliste en partenariat avec Le Monde, celui-ci a su se faire une place confortable dans le paysage médiatique français. À raison d’un édito hebdomadaire, Anne Sinclair commente l’actualité à travers le prisme de sa spécialité : la politique.

Récemment, elle a accordé une longue interview à France 2 dans laquelle elle est revenue sur le "cauchemar" new-yorkais. C’était la première fois que la célèbre journaliste revenait sur les événements. Ceci s'est traduit par un véritable carton d'audience pour la chaîne publique.

Publicité
Un arrêté ministériel de ce jeudi 15 mai annonce qu’Anne Sinclair a été nommée membre du Conseil d’Administration du musée Picasso par la ministre de la culture Aurélie Filipetti. L’ouverture de cet établissement est prévue pour la rentrée 2014.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité